Connect with us

a la une

Afrique : RDC et RWANDA établissent des mécanismes communs préventifs de riposte contre Ebola

Published

on

Afrique : RDC et RWANDA établissent des mécanismes communs préventifs de riposte contre Ebola 1

Dans un communiqué conjoint signé, pour le compte de la RDC par le ministre intérimaire de la santé publique Pierre Kangudia et , pour le compte du Rwanda, par Dr Diane Gashumba ministre de la santé, la RDC et le Rwanda ont décidé de mettre en oeuvre des mécanismes préventifs d’endiguement de la Maladie à virus d’Ebola ( MVE) et de sécurisation des flux transfrontaliers en vue de réduire les risques de propagation de la maladie.

Cela devrait se faire en commun accord et en consultation avec le secteur privé et la société civile pour ne pas affecter les échanges socio-économiques transfrontaliers entre les deux pays. Des experts des 2 pays vont se retrouver à Gisenyi ce mercredi pour finaliser la feuille de route et la budgetiser pour leurs Etats respectifs et pour les partenaires traditionnels.

Par ailleurs, il a aussi été décidé que dans le cadre du renforcement de la coordination en matière de prévention et gestion des cas de la MVE , une équipe des professionnels médicaux Rwandais effectueront une mission d’échange d’expérience auprès de leurs homologues congolais.

Enfin , les deux parties ont réitéré l’appel de l’OMS faisant de la MVE une urgence de santé publique de portée internationale.

Ont pris part à cette rencontre, d’une part la délégation congolaise constituée de Monsieur Olivier Mondonge, directeur de cabinet adjoint du Chef de l’Etat, chargé des questions humanitaires ; Pierre Kangudia, ministre intérimaire de la santé ; le gouverneur du Nord Kivu ; l’équipe de coordination de la riposte dirigée par le Dr Muyembe ainsi que les responsables provinciaux des services de sécurité et d’autre part les Représentants de la République du Rwanda engagés dans la lutte contre EBOLA.

L’objectif majeur de ce tête-à-tête, obtenir un engagement politique de haut niveau pouvant guider le renforcement de la coopération transfrontalière en matière de surveillance des maladies pour la préparation et la riposte de cette épidémie qui dérange ces deux pays voisins. En effet, la RDC partage sept points d’entrée formelles avec le Rwanda dont 3 en province du Nord-Kivu (Grande et Petite barrière) et 4 avec la province du Sud Kivu.

Le point d’entrée de la Petite Barrière se trouvant en pleine ville de GOMA avec un flux migratoire autour de 64 000 passagers par jour est le deuxième au monde après celui entre l’Inde et le Bangladesh.

Ainsi, cet échange aura comme résultats, la mise en place de mécanismes communs de prévention et de gestion des cas de maladie à virus Ebola, notamment la surveillance, le partage des informations, la vaccination ainsi que la prise en charge. Elle devrait aussi aboutir à l’adoption d’une feuille de route des activités transfrontalières.

Agnès KAYEMBE

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement