Connect with us

a la une

Bukavu : Un arrêté provincial falsifié revoit à la hausse les frais scolaires !

Published

on

Bukavu : Un arrêté provincial falsifié revoit à la hausse les frais scolaires !

[Insolite] – L’arrêté du Gouverneur de la province du Sud-Kivu portant fixation des frais scolaires a été falsifié par certains promoteurs des écoles primaires, a révélé à Zoom Eco un parent d’élèves sous le sceau de l’anonymat. Au regard de la copie de cet arrêté mise à notre disposition, la falsification consacre une augmentation allant de 100 francs congolais à 1 000 francs congolais. Cette situation indigne doublement certains esprits avertis qui dénoncent l’illégalité et la non opposabilité de ce document à des tiers.

En effet, commente la source, toute perception de ces frais fixés dans l’illégalité dans les établissements publics à Bukavu viole non seulement l’arrêté du Gouverneur de province mais aussi l’article 43 de la Constitution qui stipule que « […] l’Enseignement Primaire est obligatoire et gratuit dans toutes les édifices publiques ».

Sur le terrain, les choses semblent ne pas se conformer à cette logique légale. D’où, le cri d’alarme d’une certaine opinion qui soupçonne le fonctionnement d’un réseau bien structuré au sein des services de l’Etat mis en place pour soutirer de l’argent aux ménages sous la barbe des autorités sensés pourtant les protéger contre cette probable prédation.

« Dans cet arrêté provincial portant fixation des frais scolaires, ce qui est étonnant qu’on peut visiblement constater qu’il a été falsifié en manuscrits, pour mettre le montant de mille franc congolais en lieu et place de cents francs congolais. Ça peut paraître dérisoire, mais dans le Congo profond, à Bukavu où je me trouve, chaque centime redonne le sourire », a commenté la même source.

 

A l’aube de la rentrée scolaire qui fixée pour le 04 Septembre prochain, ce parent d’élève conseille à ses collègues de Bukavu et ceux de toute la province ainsi que de l’ensemble du pays à veiller et à dénoncer ces cas de fixation et de perception illégales des frais scolaires perpétrés par des probables réseaux mafieux opérant en complicité avec certains agents de l’Etat sur le dos des parents.

Zoom Eco

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2012-2018 ZoomEco. Designed by Overlook