Connect with us

a la une

Jean-Marc Châtaigner : « l’appui financier de l’UE à la RDC du cycle 2020-2027 sera plus significatif »

Published

on

Jean-Marc Châtaigner : « l’appui financier de l’UE à la RDC du cycle 2020-2027 sera plus significatif » 1

L’appui financier de l’Union européenne au développement de la Rd Congo pour le prochain cycle 2020-2027 sera plus significatif que les 709 millions d’euros de la période 2014-2020. C’est ce que pense le nouvel ambassadeur de l’Union européenne en poste à Kinshasa, Jean – Marc Châtaigner.

« C’est trop tôt de dire quel sera le montant de ces enveloppes financières (A et B). Parce que les états membres discutent actuellement sur les enveloppes budgétaires globales en faveur des pays de l’ACP. Je suis tout à fait confiant que l’enveloppe budgétaire de la Rd Congo sera aussi importante, sinon plus importante que celle qui avait été conclue lors du 11ème FED », a – t – il indiqué lors de son intervention dans l’émission Top Presse de la Radio Top Congo FM émettant depuis Kinshasa.

S’inscrivant dans une nouvelle approche de coopération au développement avec la Rd Congo, le nouveau diplomate européen s’engage à activer l’article 8 de la Convention de Cotonou pour animer, pour la première fois, un nouveau Cadre de dialogue politique avec le Gouvernement congolais sur ses politiques publiques et ses priorités de gouvernance.

A Jean-Marc Châtaigner de préciser : « nous allons nous mettre ensemble avec le Gouvernement congolais pour voir quelles sont les priorités que la Rd Congo souhaite mettre en œuvre pour le développement économique et social et définir comment l’UE va allouer différentes enveloppes. C’est ça l’esprit de l’accord de Cotonou : partenariat, dialogue et réciprocité. »

A RE(LIRE) : Union européenne, les réalisations de 2017 chiffrées à 98,09 millions d’euros

Cette relation partenariale devrait également permettre à l’Union européenne de voir comment améliorer son aide au développement pour que celle-ci impacte réellement aux bénéficiaires et voir comment les ouvrages réalisés devraient être appropriés et pérennisés.

Dans cet élan de soutien aux politiques publiques congolaises axées sur le développement, l’Union européenne penche pour l’accès à la santé et à l’éducation notamment pour appuyer la gratuité de l’éducation de base, l’État de droit, la Gouvernance, l’essor du secteur privé et l’amélioration du climat des affaires sans oublier l’appui à la justice, la paix et la sécurité.

« La nouvelle approche est fondée sur l’agenda du développement durable 2030 de l’ONU qui s’appuie sur le développement économique, développement social, sur l’environnement pour avoir un développement équilibré auquel l’UE et la RDC ont souscrit et pour lequel elles doivent travailler ensemble », a rassuré Jean – Marc Châtaigner.

Il a par ailleurs insisté sur ce partenariat privilégié entre la Rd Congo et l’UE qui se veut égalitaire pour l’intérêt du peuple congolais suivant les politiques publiques décidées par son Gouvernement.

A tout prendre, cette nouvelle approche de coopération devrait permettre de palier au problème de procédures assez lourdes et parfois compliquées du côté de l’UE et d’appropriation et de pérennisation des ouvrages du côté congolais.

En rappel, le programme indicatif national pour le cycle de dépenses 2014-2020 se chiffre actuellement à 709 millions d’euros et s’inscrit dans le cadre du 11ème Fonds européen de développement (FED) touche à sa fin en juin 2020.

Il a été revu à la hausse au départ de 561,7 millions d’euros afin d’accélérer la mise en œuvre des objectifs de développement du millénaire 4 et 5 et de répondre aux impératifs de lutte contre Ebola.

Eric TSHIKUMA

Sur le même sujet :

RDC : la mise en service de deux baliseurs financés par l’UE prévue en novembre 2019

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement