Connect with us

a la une

Kinshasa : Rawbank, EU et Institut français appuient African music Forum

Published

on

Kinshasa : Rawbank, EU et Institut français appuient African music Forum 1

Bomaye Music, le label organisateur de la deuxième édition du Forum africain de la musique à Kinshasa, bénéficie de l’accompagnement de Rawbank, de l’Institut français et de la délégation de l’Union européenne en Rd Congo. Ces partenaires ont réitéré leur appui à la promotion de la musique et l’émergence des artistes musiciens congolais et africains.

C’était au cours du cocktail inaugural de cet événement musical offert aux invités sur le toit de l’Atruim, bâtiment abritant le siège de Rawbank.

Dans son mot introductif, l’organisateur de African Music Forum a salué la participation des artistes musiciens venus des quatre coins du monde.

« Il y a quelque chose qui me tient à cœur. Les artistes congolais ont énormément de talents. Et je pense qu’ils ont besoin d’un cadre approprié pour vivre de leur musique et rayonner à travers le monde »,a déclaré l’artiste Philo.

Cette préoccupation est partagée par Rawbank qui, dans le cadre de sa responsabilité sociétale, assure la promotion de la musique congolaise et des artistes locaux. D’après Thierry Taeymans, sa banque est fière d’être Master partner de ce forum qui a vocation à faire vivre l’art musical dans la réalité africaine où il se déploie au quotidien.

« Les droits d’auteur, l’accompagnement des artistes à l’international, la construction d’un environnement professionnel porteur, la diffusion des œuvres par streaming. Ce sont des thèmes cruciaux pour l’industrie musicale au Congo. Nous ne doutons pas que ces discussions auront un fort impact pour tous les artistes congolais qui attendent un véritable accompagnement et une sécurisation de leurs parcours professionnels »,a –t-il indiqué.

La délégation de l’Union européenne en Rd Congo  a été représentée à cette rencontre par son chargé d’affaires, Guillaume Chartrin. Celui-ci n’a pas manqué d’évoquer les principaux objectifs que poursuit le réseau des états de l’Union qui appuient la culture notamment musicale.

Allusion faite à la contribution au renforcement du secteur culturel, à la professionnalisation des acteurs culturels congolais et à la priorité accordée aux jeunes en tenant compte de la dimension genre pour leur émergence sur la scène continentale et au-delà.

De son côté, l’ambassadeur de France en poste à Kinshasa, a structuré son mot en quatre points pour parler de l’African music forum.

Cette rencontre vise, avant tout, la promotion des talents et des cultures africaines, de la musique et de la formidable vitalité de la jeunesse congolaise. Ensuite, a indiqué François Pujolas, l’African music forum est un témoignage fort des multiples liens entre la RDC et l’Europe, la France en particulier qui a décidé de renforcer sa coopération avec la RDC.

« L’AMF met à l’honneur la notoriété et l’expertise française de la diaspora considérant que le label français Bomayé Musik, promeut un réseau professionnel composé essentiellement d’artistes de la diaspora d’origine congolaise tels que Naza, Keblack et Youssoupha », a renchérit l’ambassadeur de France.

Enfin, a – t – il rappelé, l’AMF est une illustration parfaite de la volonté manifeste du président Macron de promouvoir autour de la saison Africa 2020 qui s’ouvrira en juin à Bordeaux (France) avec un concert des musiques urbaines à l’occasion du 28èmesommet Afrique France qui réunira les 55 chefs d’Etat du continent.

Le Gouvernement provincial de la ville de Kinshasa a été représenté son commissaire général à la Culture et aux arts, Yvette Tabu. Parlant de la vision politique de sa mission, elle a précisé que tout est mis en œuvre pour faire de Kinshasa une ville culturelle qui rayonne à travers le monde.

« Ce genre d’activité est une main tendue pour le gouvernement provincial. Car, la musique est aussi notre carte de visite. Grâce à la Rumba congolaise, Kinshasa aujourd’hui est la ville créative de l’Unesco dans le domaine de la musique. J’invite Bomaye à mettre cela en exergue, de nous aider à avancer et les politiques publiques adaptées seront mises en ouvre »,a – t – elle rassuré.

Eric TSHIKUMA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement