Connect with us

a la une

Kinshasa : SNEL interpellée par l’Union pour la défense des droits de consommateurs

Published

on

Kinshasa : SNEL interpellée par l’Union pour la défense des droits de consommateurs 1

L’Union pour la défense des droits de consommateurs du Congo (UDECOM) vient d’interpeller la Société nationale de l’électricité (SNEL). Cette interpellation porte sur le Communiqué relatif à l’annonce des perturbations dans la fourniture de ce produit de première nécessité du 7 au 21 octobre 2019 de suite du retrait d’exploitation du Groupe N° 7 de la centrale d’Inga II pour entretien.

D’abord, l’UDECOM déplore que ce Communiqué de la SNEL soit rendu public dans un délai très court imparti impérativement aux abonnés, soit 48 heures, pour une question aussi vitale telle que définit par la Loi n°14/011 du 16 juin 2014 dans son article 5.

« Comment pensez-vous qu’en moins de 48 heures les consommateurs vont s’y prendre, en  termes d’approvisionnement, surtout que votre communiqué paraît ésotérique en ce que la terminologie utilisée lui semble extérieure à l’article 3 de la Loi n°14/011 du 16 juin 2014 qui traite des définitions »,s’interroge Me Chief Tshipamba, président de l’UDECOM dans un courrier officiel adressé au chef de Département de la distribution de l’électricité de Kinshasa.

Kinshasa : SNEL interpellée par l’Union pour la défense des droits de consommateurs 2

Pour un droit constitutionnellement garanti, cette organisation non gouvernementale de protection des droits de consommateurs de la Rd Congo rappelle à la SNEL ce que devrait être le contenu de sa communication à ses abonnés.

« Vous vous devriez d’informer les consommateurs, toute catégorie confondue, sur : la nature et le sens à donner à ces perturbations ; l’horaire de distribution de l’électricité durant cette période ; la prise en compte de ce désagrément dans facturation ; et, enfin, comment entendez-vous réparer le préjudice que vous allez causer ? », précise Me Chief Tshipamba.

A RE(LIRE) : fourniture de l’électricité, SNEL annonce des perturbations du 7 au 21 octobre 2019

A l’heure du changement des mentalités, l’Union pour la défense des droits de consommateurs du Congo (UDECOM) attend voir la SNEL prendre des dispositions utiles pour corriger ces habitudes fortuites qui portent atteinte à la liberté publique.

Rappel. Dans son communiqué du 5 octobre 2019 annonçant ces perturbations dans la fourniture de l’électricité, deux semaines durant à Kinshasa, le Département de distribution de Kinshasa (DDK) de la SNEL ne s’est limité qu’à présenter ses excuses aux abonnés pour ce désagrément qu’ils vont subir pendant la période des travaux d’entretien.

Emilie MBOYO

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement