Connect with us

a la une

RDC : 15 ans après, quel budget de l’Etat pour le développement et comment le mobiliser ?

Published

on

[DEBAT] – Quel budget de l’Etat pour le développement de la RDC et comment le mobiliser? C’est le thème du débat organisé, ce mercredi 11 juillet 2018 dans la salle Showbuzz à Kinshasa, par la radio Top Congo FM à l’occasion de ses 15 ans d’existence. Le ministre d’Etat en charge du Budget, Pierre Kangudia, le député national membre de la commission Economique et financière, Jean Baptiste Massamba, et le stratégiste analyste économique Al Kitenge étaient face au public sous la modération de Thierry Kambundi, Israël Mutala et Eric Abago.

Cet échange est parti de l’évidence selon laquelle il y a eu évolution considérable mais non suffisante en termes de budget du pays. D’après le ministre d’Etat chargé du Budget, on est parti de 100 millions de dollars américains, difficilement mobilisés après le pillage de 1992, pour atteindre le budget actuellement à 7 milliards de dollars américains.

“Certes, il y a eu accroissement numérique du budget de l’Etat. Mais, ce dernier ne permet pas encore au gouvernement de sortir le pays peuple de la pauvreté. Des progrès ont été considérables pour arriver là où nous sommes. Et nous continuons à y travailler”, a – t – il indiqué.

A la question de savoir comment faire pour mobiliser le budget qu’il faut pour la RDC, le ministre d’Etat Pierre Kangudia estime qu’il faut mettre le congolais au centre des opérations de toute politique du pays et renforcer le consensus autour de la politique économique à mener.

Et d’ajouter : “des réformes ont été initiées notamment la suppression de certaines taxes qui surchargent le contribuables. Il a également la mise en place de la chaîne de recettes où il n’y a pas encore la lisibilité souhaitée. Au niveau de la chaîne de la dépense, il y a le réseau national de comptables d’Etat. Et diversifier l’économie nationale.”

Si toutes ces réformes permettront de mobiliser plus de recettes de l’Etat, Pierre Kangudia estime qu’elles permettront à l’Exécutif de répondre à l’impératif du bien-être du congolais.

Pour sa part, le stratégiste analyste économique Al Kitenge a évoqué l’exemple de l’Angola pour indiquer que la RDC devrait avoir un minimum de 127 milliards de dollars pour donner à son peuple le niveau de vie équivalent à celui de l’angolais.

“Pour y parvenir, nous devons commencer par avoir un Plan stratégique étalé sur les 30 prochaines années avec des indicateurs de performance sérieux. Ensuite, nous devons nous abstenir de miser sur les matières premières mais sur des citoyens capables de produire. Il nous faut également travailler sur la transformation numérique du pays pour combattre la corruption. Engager une stratégie spécifique pour une ruralité urbaine. Et enfin, moderniser l’Etat congolais”, a – t – il proposé.

Si 58 ans après l’indépendance, la RDC a connu l’accroissement du budget, le député national Jean Baptiste Kumasamba souligne que sur le plan social et économique, il n’y a pas eu d’avancées. Il suffit de comparer les ressources naturelles que le pays possède et les moyens mobilisés pour constater que le fossé est énorme.

“Il faut investir dans le capital humain si nous voulons avoir un bon budget. Car, la structure de notre économie n’est pas adaptée à notre budget. Nous devons travailler pour avoir un plan de développement stratégique pour développer le pays, ensuite il faut formater le logiciel mental du congolais”, a préconisé cet élu du peuple.

Jean Baptiste Kumasamba a tenu à rappeler les quatre principes de responsabilités en matières budgétaires en précisant que c’est le gouvernement qui prépare le budget, le parlement l’autorise, le gouvernement l’exécute et le parlement contrôle.

Nadine FULA | Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : en 15 ans, les médias ont – ils connu une évolution quantitative et qualitative ?

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :