Connect with us

a la une

RDC : 27 des 29 exigences de la norme internationale ITIE respectées

Published

on

RDC : la RDC remplit 27 sur les 29 exigences de la norme internationale ITIE.

La Rd Congo remplit 27 des 29 exigences de la norme internationale “Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE). Holenn Agnog, responsable du Secrétariat technique et coordinatrice nationale a.i de l’ITIE-RDC l’a dit au ministre de l’Environnement, Claude Nyamugabo. C’était au cours d’une audience lui accordée ce jeudi 3 octobre 2019.

Les deux personnalités ont aussi évoqué les différentes activités entreprises par l’ITIE-RDC, sa configuration, son fonctionnement, son état des lieux et les priorités actuelles auxquelles cette institution est appelée à faire face.

« En somme, nous sommes satisfaits de voir la RDC, notre pays remplir 27 sur les 29 exigences de la norme internationale ITIE », a indiqué Madame Holenn Agnong accompagnée de sa collaboratrice et chargée de communication, Marie-Louise Djuma.

Elle a profité de cette visite pour présenter au ministre de l’EDD les priorités de l’ITIE-RDC. Dans ce lot figurent notamment le processus de validation du pays par l’ITIE Internationale dont la délégation est attendue à Kinshasa le 21 octobre 2019.

Il y a aussi l’élaboration en cours des rapports annuels ITIE 2017 et 2018 dans lesquels sont logées toutes les informations du secteur minier et pétrolier du pays.

Au menu également, le recrutement du nouveau coordonnateur national, l’actualisation et la signature du Décret régissant la structure, sans oublier la tenue, dans les tout prochains jours, de la réunion du Comité exécutif en entendant l’affichage au complet de toutes les parties prenantes.

Au sujet du recrutement du nouveau coordonnateur national, depuis la suspension du professeur Mack Dumba, à ce poste, son remplaçant n’a jamais été désigné.

Dans un arrêté signé au mois de septembre 2017 par Modeste Bahati, ministre du plan à l’époque, ce dernier avait motivé cette décision par « le retrait de confiance en la personne de cette personnalité suspendue ». Deux ans après, il est plus qu’urgent que son remplaçant soit nommé.

En sa qualité de deuxième vice- président de l’ITIE-RDC, le ministre de l’Environnement et développement durable, Claude Nyamugabo a exprimé sa satisfaction des informations reçues. Il a promis au Secrétariat technique de l’ITIE-RDC, son soutien inconditionnel et celui de la vice- ministre Jeanne Ilunga Zaina.

Nadine FULA

Edito

Advertisement