Connect with us

a la une

RDC : arrêt d’activités de Banro, Thambwe Mwamba préconise une solution concertée

Published

on

RDC : arrêt d’activités de Banro, Thambwe Mwamba préconise une solution concertée 1

Le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba a appelé à une solution concertée entre les parties prenantes sur la question relative à la suspension d’activités par la société Banro. Si l’employeur évoque le cas de force majeur pour suspendre ces activités dans quatre entités distinctes, les employés dénoncent une série d’irrégularités dans la procédure amorcée par Brett A. Richards.

Pour le président du Sénat, des notables de la province du Maniema, des chefs coutumiers, des agents et cadres qui sont sur les sites, ainsi que les responsables de Banro devraient se réunir autour d’une table pour trouver une solution concertée. Thambwe Mwamba a donné ce point de vue lors de son passage récent à l’Assemblée provinciale de Kindu.

En effet, la suspension d’activités de Namoya Mining SA, Lugwisha Mining SA, Kamituga Mining SA et Banro Congo Mining SA est un préjudice aux activités économiques de cette partie du pays dont la province du Maniema dans son territoire de Kabambare.

Autant, des analystes reconnaissent au Groupe Banro la liberté de solliciter à l’autorité compétence, en l’occurrence l’inspecteur général du Travail, la suspension des contrats de travail pour de raisons d’insécurité à Namoya, autant aucune raison ne justifie l’arrêt d’activités dans trois autres entités qui sont situés à des endroits différents.

Au stade actuel, deux pistes de solutions se dégagent. Premièrement, celle de la concertation des parties prenantes ; et deuxièmement, celle de la procédure légale à respecter scrupuleusement par la société Banro Corporation.

Emilie MBOYO

Edito

Advertisement