Connect with us

a la une

RDC : Augustin Kikukama exige l’audit de la Machine à Voter !

Published

on

Le Président du Mouvement du 17 Mai (M17), Augustin Kikukama exige l’audit de la Machine à Voter par des cabinets d’Experts des Partis Politiques congolais. Cette démarche vise à rassurer les acteurs de la fiabilité de la programmation faite dans cette Machine pour plus de transparence. Il l’a dit au cours d’un point de presse tenu ce mercredi 27 Décembre 2017 dans sa résidence de la Gombe à Kinshasa.

«La facturation se fera en fonction de l’étendue du travail (à Kinshasa et/ou en Corée du Sud) et du temps à le réaliser. La programmation se fera en Corée du Sud, à Kinshasa ou en Provinces? Si nous avançons une idée, nous devons pourvoir des moyens. Au M17, nous avons cette indépendance de moyens et d’actions. Soyez rassurés que nous prenons des contacts utiles. Il y a des Experts aux USA et en Frances», a -t-il rassuré.

Constatant que la Cour Constitutionnelle approuve la Loi Électorale qui viole intentionnellement la Constitution avec le recours à la Machine à Voter, le patron du M17 estime que la CENI devrait autoriser les partis politiques de faire inspecter, à leurs propres frais, ces engins de vote.

Augustin Kikukama reste ferme : «Nous allons nous battre pour que les Experts que nous allons mobiliser puissent avoir accès à ces serveurs là. Nous irons jusqu’au bout. C’est une mobilisation du peuple. Si nous voulons utiliser la Machine à Voter, il faut ouvrir ces serveurs à d’autres experts mobilisés par partis politiques, les églises, toutes ONG pour la vérification de ce serveurs-là».

A ce stade, rien ne sert de récuser la Machine à Voter pour encore donner un nouveau prétexte du report des élections. D’où, estime-t-il, la nécessité de l’auditer et de tenir compte de la volonté du peuple à sanctionner en faisant émerger une nouvelle classe politique qui peut mieux porter ses ambitions.

A RE(LIRE) : Une « Machine à Voter » coûte 1 500 USD !

Par ailleurs, le processus d’acquisition de 105 143 Machines à Voter à 1 500 USD l’exemplaire devrait aussi être transparent et obéir aux exigences de passation de tout marché public.

« Est-ce qu’un appel d’appel d’offres a été lancé dans le cadre de ce marché public? Quelles sont les firmes qui ont concourrues pour attribuer le marché au fournisseur? Je ne sais pas. Je constate simplement qu’ils ont l’argent 157,7 millions USD à y affecter conformément au budget. Allons aux élections! S’ils mobilisent l’argent pour payer les machines à Voter sans payer le personnel, cela est un choix», a commenté Augustin Kikukama.

Zoom Eco

Copyright © 2012-2018 ZoomEco. Designed by Overlook