Connect with us

a la une

RDC : bureau du Sénat, quatre postes pour le FCC et deux pour les indépendants

Published

on

RDC : bureau du Sénat, quatre postes pour le FCC et deux pour les indépendants 1

Le Bureau définitif du Sénat affiche complet et multicolore. Si le Front commun pour le Congo (FCC) rafle la majorité de postes, soit quatre, les indépendants s’en tirent avec deux et l’opposition politique de la branche Lamuka prend un poste.

En effet, le FCC n’a pas réussi à faire élire deux des candidats de son ticket à cette élection. Il s’agit d’Evariste Boshab au poste de 1er vice-président. Ce dernier a perdu avec 44 voix face au candidat indépendant, Samy Badibanga Ntita qui a obtenu 60 voix.

Ensuite, il y a Jean-Pierre Zagbalafio (38 voix) qui, résistant au premier tour, a été battu au second tour par le candidat indépendant, Lelo Nzazi (63 voix) au poste de questeur-adjoint.

En battant ces deux candidats portés par la famille politique de Joseph Kabila, les indépendants réussissent à imposer leur force de 50% par rapport au FCC qui compte quatre postes, occupés respectivement par : Alexis Thambwe Mwamba (président), John Tibasima (2ème vice-président), Prince Kaumba Lufunda (Rapporteur) et Eric Rubuye (questeur).

Pour le FCC, le pari a été gagné au regard des prévisions faites par la cellule stratégique pilotée par le sénateur Jean-Lucien Bussa. Car, la logique numéraire de la majorité parlementaire a été respectée.

Le seul poste réservé à l’opposition n’a vu que deux candidats s’affronter. Et c’est la sénatrice Sona Kamitatu qui a été élue avec 56 voix contre Moleka Liambi qui a obtenu 51 voix.

Aussitôt après les scrutins, les membres élus composants le Bureau définitif ont été installés. Dans son mot d’investiture, le président Alexis Thambwe Mwamba a remercié les sénateurs pour leur avoir fait confiance. Ce, avant de planter le décor de principes directeurs de l’action parlementaire au cours de cette législature.

Enfin, il a procédé à la clôture de la session extraordinaire inaugurale au Sénat.

Agnès KAYEMBE

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement