Connect with us

a la une

RDC : CAF, le TP Mazembe a – t – il détourné la subvention de l’Etat ?

Published

on

[EXCLUSIF] – C’est une bagatelle de 42 525 USD que le TP Mazembe devra justifier après l’avoir perçue du Gouvernement pour un seul match. Deux faits majeurs attisent les soupçons des analystes avertis sur un probable « détournement organisé des deniers publics ». Primo : le club sud-africain Super Sport United n’a pas transité à Kinshasa pour se rendre à Lubumbashi croiser le fer avec le TP Mazembe. Secundo : la prise en charge des Officiels de la CAF dans un pays hôte est généralement assurée par cette organisation pour des raisons de neutralité. Toutefois, le Ministre des Sports et Loisirs devrait s’impliquer pour que cette part de la subvention « pré-affectée mais non utilisée » soit restituée au Trésor public.

A la lumière d’un document officiel parvenu à Zoom Eco, le Gouvernement a mis à la disposition du TP Mazembe un montant global de 42 525 dollars américains comptant pour la « prise en charge de la délégation des officiels CAF » et « Achat Titres  de Voyages du Transit par Kinshasa Equipe Adverse ». Cet argent a été transféré de la Banque Commerciale du Congo au compte intitulé « TP Mazembe » référencé 1300858945-65 USD.

Pour des analystes avertis, ces deux rubriques pour lesquelles le Trésor Public a engagé les frais semblent servir de prétexte à la Direction du TP Mazembe pour se faire un beurre sur le dos du contribuable congolais. Tout étant pris en charge d’une part, par la CAF et d’autre part, par l’équipe adverse de Mazembe, en l’occurrence le club sud-africain Super Sport United.

CAF couvre les frais de ses délégués

Il est notoirement connu dans le milieu sportif que la Confédération Africaine de Football (CAF) assure la prise en charge totale de ses délégués (Commissaires au match, arbitres, etc.), notamment en cas de déplacement pour un pays hôte devant abriter un match de la compétition.

Dans le cas d’espèce, cela signifie que le séjour des officiels de la CAF à Lubumbashi, en ce compris leur déplacement, aura été entièrement financé par la CAF. Cela est d’autant plus évident que cette organisation veille à la neutralité et à l’indépendance de ceux qui sont sensés faire la régulation du match en toute transparence et indépendance.

Toutefois, le document financier indique plusieurs autres décaissements antérieurs en faveur des officiels de la CAF par le canal de TP Mazembe pour environs 23 000 USD entre le 1er et le 12 Juin 2017.

Frais de transit à Kinshasa, un prétexte

D’abord, toute équipe engagée dans la compétition africaine de football est obligée d’assurer la prise en charge des titres de voyage de ses membres. Ensuite, le Stade de Tout – Puissant Mazembe étant homologué par la CAF, tout club sensé y livrer un match dans le cadre de la compétition doit engager des frais de déplacement.

Quoi de plus normal que le pays de l’équipe qui accueille soit épargnée du paiement de frais relatifs aux titres de voyage de l’équipe adverse pour une quelconque raison que ce soit.

Dès lors, d’aucuns s’interrogent, à quoi aura servi cet argent (42 525 USD) alors qu’au regard des faits, il semble n’avoir pas été utilisé pour des fins pour lesquelles la dépense a été effectuée ? Le Gouvernement a – t – il été, de bonne foi, victime de cette pratique soupçonnée ? Si oui, le Ministère des Sports et la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) ignoraient – ils ces dispositions pratiques de notoriété publique de la CAF ? Le TP Mazembe peut – il brandir les preuves justificatives de fonds perçus et utilisés pour ces deux rubriques ?

A tout prendre, des réponses claires et précises sont attendues de la part du Club Tout – Puissant Mazembe Anglebert, de la FECOFA et du Gouvernement central.

D’après le Ministre des Sports contacté par Zoom Eco, le Gouvernement n’a ménagé aucun effort pour honorer les états de besoins financiers de TP Mazembe. Cependant, face à la réalité selon laquelle les fonds pré-affectés aux rubriques sus-évoquées n’ont pas été utilisés, Papy Niango soutient que cette société commerciale à vocation sportive doit retourner cette subvention au Trésor public.

Toutes nos tentatives de joindre le Manager de TP Mazembe afin de recueillir sa réaction se sont avérées vaines.

Entre – temps, soutient une autre frange d’analystes, un état des lieux devrait être diligenté pour aboutir à un redressement de tous les décaissements effectués par le Gouvernement en rapport avec ces 2 rubriques pour tous les matchs de la CAF et FIFA que TP Mazembe a accueilli à Lubumbashi autant que d’autres clubs congolais qui ont été hôtes lors de ce genre de compétitions. Objectif : établir les responsabilités et rendre justice à l’Etat. Car, il s’agit de l’argent des contribuables congolais dont l’affectation exige « rédévabilité ». Affaire à suivre !

Zoom Eco 

A RE(LIRE) :

RDC : CAF, la participation du TP Mazembe a coûté plus de 530 000 USD à l’Etat !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :