Connect with us

a la une

RDC : DGI, les agents observent un arrêt de travail pour réclamer la «plus-value»

Published

on

RDC : DGI, les agents observent un arrêt de travail pour réclamer la «plus-value» 1

Les agents de la Direction générale des impôts (DGI) viennent de décréter un mouvement de grève qui commence, ce vendredi 5 juillet 2019, sur l’ensemble du territoire national. La décision a été prise au terme de l’assemblée générale qui s’est tenue au siège de cette régie financière situé au croisement des avenues du Marais et Haut Congo dans la commune de la Gombe à Kinshasa. A la base, ils réclament le paiement obligatoire de leur prime dite de « la plus-value. »

En effet, cette prime est fixée à hauteur de 20 pourcents sur les surplus de l’atteinte des assignations. Pour le cas précis, les agents affirment avoir dépassé largement la ligne jusqu’à 962 milliards de francs congolais d’écart contre les 665 milliards de francs congolais assignés en 2018. Cependant, grande est leur désolation de voir que le paiement n’a pas suivi. D’où ce mouvement de grève.

Ils étaient nombreux, femmes et hommes à prendre part à l’assemblée générale de ce jour afin d’évaluer la mise en œuvre des engagements de l’Etat congolais, leur employeur. Et la décision a été sans appel après avoir, affirment – ils, épuisé toutes les procédures pour entrer en possession de leur dû. La haute hiérarchie de la DGI, n’ayant pas réservé une suite favorable à leur requête.

« Nous sommes fatigués d’attendre notre prime. Déjà nos primes ordinaires ne représentent rien, l’on veut encore nous ôter la plus-value, nous disons non », a déclaré un agent sous l’anonymat.

Un autre problème et non le moindre, c’est l’absence d’un Syndicat « crédible », selon certains agents. Car, deux courants syndicaux s’entrechoquent. L’un pour la classe dirigeante ; et l’autre pour les agents, faute de la tenue d’élection Syndicale.

Les agents attendent observer un arrêt du travail, dès ce vendredi 5 juillet 2019.

Harris KASONGO

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement