Connect with us

a la une

RDC : Facebook lance son outil de Fact-checking pour lutter contre le Fake news

Published

on

RDC : Facebook lance son outil de Fact-checking pour lutter contre le Fake news 1

La plateforme Facebook vient de lancer son programme de vérification des faits par des organismes tiers (Third-Party Fact-Checking) en Rd Congo. La cérémonie officielle a été organisée, ce mercredi 9 octobre 2019 dans la salle de conférences de Fleuve Congo by Blazon à Kinshasa.

Ce programme, conduit en partenariat avec l’Agence France Presse (AFP), Les Observateurs de France 24 et Pesa Check, s’inscrit dans le cadre de l’intensification des efforts engagés par la plateforme pour aider à évaluer l’exactitude et la qualité des informations qu’on trouve sur Facebook et réduire la propagation des fausses nouvelles.

Selon les organisateurs, le lancement de cet outil s’inscrit dans le cadre de l’extension du programme de vérification des faits par des organismes tiers à dix nouveaux pays d’Afrique subsaharienne dont fait partie la Rd Congo.

Dès lors qu’un média de vérification aura rédigé un article donnant davantage d’informations sur une actualité, Facebook le fera apparaître dans les articles connexes sur le fil d’actualité, sous la publication concernée.

Les administrateurs de la page recevront également une notification s’ils partagent des actualités qualifiées fausses et les personnes qui ont partagé cette information ou sur le point de le faire seront également averties, pour pouvoir décider d’eux-mêmes, en connaissance de cause, de ce qu’ils lisent, partagent et ce à quoi ils se veulent se fier.

En élargissant son programme de vérification des faits par des organismes tiers à 15 pays d’Afrique en un peu plus d’un an, couplé au récent développement du même programme dans les langues locales africaines, témoigne de l’engagement de facebook envers le continent africain.

D’aucuns estiment qu’ « agir pour contribuer à la lutte contre les fausses nouvelles sur Facebook est une responsabilité que la plateforme prend au sérieux ».

Conscient de la problématique de la désinformation, Facebook estime que la vérification des faits par une tierce partie n’est pas la seule solution mais plutôt une des nombreuses initiatives dans lesquelles la plateforme investit pour aider à améliorer la qualité de l’information que les visiteurs voient sur Facebook.

Ce programme de vérification des faits de Facebook est désormais disponible en Rd Congo avec la collaboration du réseau d’organisations de Fact-checking certifiées par l’IFCN (International Fact-Checking Network).

Olivier KAMO

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement