Connect with us

a la une

RDC : gratuité de l’enseignement de base, la Banque mondiale s’implique !

Published

on

RDC : gratuité de l'enseignement de base, la Banque mondiale s'implique ! 1

La Banque mondiale s’engage à appuyer le Gouvernement congolais dans la mise en oeuvre de la gratuité de l’éducation de base. L’administrateur du Groupe Afrique II, Jean-Claude Tchatchouang l’a dit au premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le vendredi 13 septembre 2019 au cours d’une audience lui accordée à la Primature.

« La Banque mondiale promet son appui financier au Gouvernement pour soutenir la gratuité de l’enseignement de base rendue effective cette année. Elle est aussi disposée à accompagner la RDC dans la réalisation d’autres projets dans les différents secteurs comme partenaire », a déclaré Jean-Claude Tchatchouang à la tête d’une délégation d’experts de la Banque mondiale.

En effet, l’Exécutif national a décidé de débloquer les fonds de contrepartie de la gratuité de l’enseignement de base dans le secteur public dès ce mois de septembre 2019.

A RE(LIRE) : vers le 1er décaissement des fonds de prise en charge de l’éducation de base

D’après l’évaluation faite par les parties prenantes, le premier palier prévoit un montant mensuel d’environ 28 millions de dollars. Ce qui exige des efforts considérables de la part du Gouvernement pour la mobilisation accrue des recettes internes devant permettre la prose en charge de cette dépense contraignante.

Et second second palier exigera à l’État congolais de mobiliser 2,6 milliards de dollars chaque année pour faire face à cet impératif constitutionnel matérialisé grâce à la volonté ferme du chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi.

Face à l’immensité des besoins dont fait face le Gouvernement, il est tout à fait logique que la Banque mondiale se prête disponible à apporter son appui à cette démarche salutaire pour le capital humain congolais.

Bien que la hauteur de cette intervention n’ait pas encore été révélée, d’aucuns croient savoir que cet appui permettra à l’État d’améliorer la qualité de l’enseignement primaire dans le secteur public.

Nadine FULA

Sur le même sujet :

RDC : gratuité de l’enseignement, 30 773 écoles prises en charge par le Trésor public

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement