Connect with us

a la une

RDC : Kangudia lance le séminaire d’orientation budgétaire de l’exercice 2020

Published

on

RDC : Kangudia lance le séminaire d’orientation budgétaire de l’exercice 2020 1

Le ministre d’Etat en charge du Budget, Pierre Kangudia a lancé, ce mardi 2 juillet 2019, les travaux du séminaire d’orientation budgétaire pour l’exercice 2020. Ces consultations pré-budgétaires devront permettre au gouvernement de la République de se doter d’un cadre réaliste de programmation financière de ses actions pour la période 2020-2022.

Toutes les parties prenantes au processus budgétaire prennent part à ces assises de 72 heures pour échanger et définir de manière consensuelle, les politiques publiques et les actions prioritaires à inscrire dans le Cadre budgétaire à moyen Terme (CBMT) 2020-2022, lequel servira de référence pour l’élaboration du projet de loi de finances de l’exercice 2020.

« Ce Cadre budgétaire à moyen terme a pris en compte les perspectives économiques internationales et nationales, les hypothèses macroéconomiques, les axes prioritaires retenus par le président de République pour sa mandature et le Programme des 100 jours ainsi que les stratégies sectorielles et les actions prioritaires y afférentes », a indiqué le ministre d’Etat, Pierre Kangudia dans son mot d’ouverture de ces assises.

RDC : Kangudia lance le séminaire d’orientation budgétaire de l’exercice 2020 2

Prévisions du CBMT 2020-2022

Le Cadre budgétaire à moyen terme se décline, pour les trois prochaines années, les prévisions des recettes et des dépenses du Pouvoir central, des Provinces et des Entités territoriales décentralisées et les besoins de financement qui s’en dégagent.

En matière de recettes, leurs prévisions tiennent compte notamment de l’impact  de l’application effective du nouveau Code et du Règlement miniers, en termes notamment de redevances minières, de dividendes sur les sociétés minières et d’impôts sur les bénéfices et profits.

RDC : Kangudia lance le séminaire d’orientation budgétaire de l’exercice 2020 3

Le ministre d’Etat au Budget prononçant son mot d’ouverture du séminaire.

« Elles prennent également en compte le bon comportement attendu des cours des matières premières et la croissance continue de la production minière congolaise. A cela s’ajoutent les mesures fiscales et administratives ainsi que l’effort de service des Administrations financières, lequel intègre les mesures visant la lutte contre la fraude et l’évasion fiscales. Il en est de même des efforts pour la mobilisation des  ressources innovantes », a précisé le ministre d’Etat au Budget.

Bien plus, les allocations budgétaires reflétées dans le CBMT 2020-2022, quant aux dépenses, se fondent sur les axes prioritaires de la vision du chef de l’Etat déclinés dans son discours d’investiture et dans son Programme des 100 jours. Il s’agit entre autres de la sécurisation du territoire national ; l’amélioration des conditions sociales de la population ; le développement économique du pays ; et de la protection de l’environnement.

D’après Pierre Kangudia, « elles tiennent compte des stratégies sectorielles ainsi que de l’impératif du financement des grandes réformes indispensables pour améliorer la gouvernance du pays, booster l’économie et accroître le bien-être des populations congolaises. »

La tenue de ces assises intervient dans le cadre du projet PROFIT CONGO. Elle est financée par le Comité d’orientation des réformes des finances (COREF) et d’autres partenaires au développement.

Emilie MBOYO

Sur le même sujet :

RDC : budget-programme, l’Exécutif contraint de solliciter un moratoire au Parlement !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement