Connect with us

a la une

RDC : la Banque mondiale s’apprête à accroître son portefeuille annuel à 1 milliard USD

Published

on

RDC : la Banque mondiale s'apprête à accroître son portefeuille annuel à 1 milliard USD 1

La Banque mondiale envisage de porter son enveloppe financière annuelle de 600 millions USD à 1 milliard USD. Les discussions sont en cours avec l’Exécutif congolais. Le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi et le président de la Banque mondiale, David Malpass ont eu une séance de travail de haut niveau, ce lundi 30 septembre  2019 à Washington DC.

Pour les deux parties, il est question d’intensifier le dialogue pour renforcer le partenariat stratégique et lui donner une nouvelle impulsion devant accélérer la lutte contre la pauvreté en vue de garantir le développement en RDC.

« Nous sommes encore en train d’affiner notre partenariat avec la RDC. A titre indicatif, nous avons jusqu’ici une enveloppe d’à peu près 600 millions USD par an. Et nous voulons la porter à 1 milliard USD. Nous n’avons pas encore défini dans les détails les points d’appui. Mais, en écoutant les gouverneurs des provinces, nous avons eu une idée », a déclaré Jean-Claude Tchathouang, administrateur du Groupe II de la Banque mondiale au terme du tête-à-tête entre David Malpass et Félix Antoine Tshisekedi.

En effet, ces discussions vont se poursuivre de sorte que toutes les formalités et procédures y relatives soient finalisées d’ici la fin de l’année en cours.

A Jean-Claude Tchathouang de préciser : « dans les prochains mois, nous allons appuyer le chef de l’État, Félix Tshisekedi sur la question de la gratuité de l’éducation de base. Et des projets intégrateurs viendront au Conseil d’administration de la Banque mondiale ainsi que l’appui budgétaire. Je pense que tout ira vite. Nous discutons également avec nos partenaires du Fonds monétaire international (FMI) parce que nous voulons aussi un cadre macroéconomique qui soit acceptable. »

Cet échange a permis au chef de l’État d’énoncer sa vision sur la Rd Congo qui marque une rupture avec le passé dans les questions de bonne gouvernance, des droits de l’homme, de la diversification économique et du capital humain dans l’objectif d’apaiser les inquiétudes de la Banque mondiale et la rassurer à apporter son appui à son Gouvernement.

C’est dans ce cadre que des projets intégrateurs porteurs de croissance des huit provinces cadrant avec la stratégie – pays 2020 – 2024 ont été présentés par les quatre gouverneurs de provinces. Chiffrés à plus de deux milliards de dollars américains, ces actions prioritaires se fondent principalement sur cinq piliers.

Il s’agit respectivement durenforcement de la gouvernance et la décentralisation, de la consolidation de la paix, de la résilience communautaire et la sécurité ; du développement des secteurs productifs ; de la modernisation des infrastructures de base ; du développement social et valorisation du capital humain ; et de la protection de l’environnement et gestion durable du cadre de vie.

RDC : la Banque mondiale s'apprête à accroître son portefeuille annuel à 1 milliard USD 2

Vue de la séance de travail entre les deux délégations au siège de la Banque mondiale à Washington DC.

« Nous voulons toucher les parties qui sont affectées par la crise et qui ont eu de grandes poches de pauvreté. C’était intéressant de consulter les gouverneurs des provinces pour recueillir leurs avis et voir quels sont leurs préoccupations et domaines pour lesquels la Banque mondiale doit intervenir »,a indiqué Jean- Claude Tchathouang.

A RE(LIRE) : RDC-BM, les grandes lignes des séances de travail à Washington

A tout prendre, le passage du président Félix Antoine Tshisekedi aura eu le mérite d’intensifier le dialogue entre partenaires pour envisager ensemble ce qui peut être fait en fonction des avantages comparatifs de la Rd Congo et de la Banque mondiale.

Eric TSHIKUMA, envoyé spécial

Sur le même sujet :

RDC : quatre gouverneurs vont accompagner Tshisekedi ce lundi à la Banque mondiale

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement