Connect with us

a la une

RDC : la mise en service de deux baliseurs financés par l’UE prévue en novembre 2019

Published

on

RDC : la mise en service de deux baliseurs financés par l'UE prévue en novembre 2019 1

La mise en service de deux bateaux baliseurs dont les travaux de construction sont financés par l’Union européenne est prévue pour le mois de novembre 2019. Ces travaux effectués par l’entreprise JGH avancent à grande vitesse.

Le constat a été fait par une délégation conduite par le chargé d’affaires, Arnold Jacques Dixmude, ce vendredi 9 août 2019, au terme d’une visite au chantier naval de Kingabwa à Kinshasa.

Deux bateaux à multiple rôles

RDC : la mise en service de deux baliseurs financés par l'UE prévue en novembre 2019 2Ces deux bateaux vont remplir multiples rôles, notamment celui de baliseur. D’après des explications obtenues, ils vont baliser les routes fluviales, placer de signaux pour permettre aux pirogues et bateaux de connaitre où passer.

Bien plus, ils seront aussi équipés de container aménagés (bureaux, dortoirs).

 

Ils serviront également de base vie où les agents de la Régie des voies fluviales (RVF) pourront vivre pour mener à bien leur mission. Enfin, ils vont jouer le rôle de pousseur des barges.

PANAV, 60 millions d’euros alignés

En effet, la construction de ces bateaux s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à la navigabilité des voies fluviales et lacustres en RDC (PANAV). Ce projet financé par l’union européenne à hauteur de 60 millions de dollars, démarré depuis 2015 arrive à terme à la fin du mois de novembre 2019.

 

RDC : la mise en service de deux baliseurs financés par l'UE prévue en novembre 2019 3Il a pour mission de fournir l’équipement pour remettre à niveau la Régie des voies fluviales et ainsi lui permettre de d’accomplir sa mission régalienne.

Ce projet va aussi permettre la construction de deux bateaux multifonction et enfin il favorisera la production de cartes de navigation (plan, cartes qui vont aider à une bonne visibilité de signaux).

Toutefois, il ne prend pas en compte que quelques voies fluviales notamment le bief moyen. C’est le cas du bief compris entre Kinshasa et Kisangani avec une longueur de 1 740 Km et Kwamouth à Ilebo avec une longueur de 605 Km.

A RE(LIRE) : l’entretien des voies navigables exige des fonds conséquents !

Bien que le projet PANAV arrive bientôt à son terme, le chargé d’affaires de l’Union européenne en RDC estime que la prolongation d’une année est envisageable. Cela permettra la finalisation de cette construction, de mettre en place la cartographie et faire le transfert de compétences.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement