Connect with us

a la une

RDC : la Police exige la reprise de l’identification des taxis « Ketch » à Kinshasa

Published

on

RDC : la Police exige la reprise de l’identification des taxis « Ketch » à Kinshasa 1

Après la recrudescence des cas de kidnapping à l’aide des voitures-taxis jaunes communément appelés « ketch » à Kinshasa, la Police nationale congolaise (PNC) exige la reprise de l’identification de tous les taxis et taxi-bus.

L’objectif visé est celui de permettre aux services de sécurité de mieux faire leur travail en cas de crimes avérés.

« Nous nous sommes réunis avec le Gouverneur de la ville. Nous devons reprendre à zéro l’identification de tous les taxis pour lutter contre ce phénomène de kidnapping devenu récurrent à Kinshasa », a déclaré Sylvano Kasongo, inspecteur provincial de la PNC/Kinshasa sur les ondes de Top Congo FM.

Et de déplorer : « A la division des Transports, il n’y a pas d’archives. Il faut informatiser ces numéros pour nous permettre d’avoir une base de données afin de bien travailler. Sinon, on va commencer à tourner à rond. Le cahier dans lequel étaient inscrits tous ces numéros a disparu ».

Sylvano Kasongo signale qu’un delai sera donné pour ce faire pour qu’il y ait de nouveaux numéros d’identification.

Depuis quelques jours, une opération de contrôle des taxis a été lancée à Kinshasa principalement la nuit.

Des check-points sont organisés sur plusieurs artères de la capitale. Et depuis, quatre taxis sont déjà saisis et six personnes aux arrêts. Le Général Sylvano Kasongo révèle que les cas de kidnapping ont sensiblement baissé et la PNC compte continuer à traquer ces bandits qui opèrent à l’aide des voitures-taxis.

« Les dispositions ont été prises. Nos services sont à pied d’œuvre. Il y a des stratégies purement sécuritaires qui ont été prises et que nous ne pouvons pas mettre à la place publique », a déclaré le porte-parole du Gouvernement provincial de Kinshasa, Charles Mbuta Muntu.

« Tout le weekend passé, le Gouverneur a présidé à deux reprises, les réunions du Conseil de sécurité regroupant la Police, l’Armée et les services spécialisés afin de répondre à cette situation d’enlèvement dans les taxis Ketch », a indiqué le porte-parole du Gouvernement provincial de Kinshasa.

Olivier Kamo

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement