Connect with us

a la une

RDC : l’ACGT a piloté 62 projets chiffrés à 2,3 milliards USD depuis 2008

Published

on

RDC : l’ACGT a piloté 62 projets chiffrés à 2,3 milliards USD depuis 2008 1

En 11 ans d’existence, l’Agence congolaise des grands travaux (ACGT) a réalisé de grands ouvrages regroupés en 62 projets à travers le pays d’une valeur globale de 2,3 milliards de dollars américains. L’annonce avait été faite au Réseau des journalistes économiques et financiers (REJEF), mardi 5 novembre 2019, par son directeur général, Charles Médard Ilunga.

« Ces projets sont visibles. A Kinshasa, la priorité a été d’offrir une voirie structurante. Le constat fait en 2007 est qu’il n’y avait pas de routes capables d’absorber la fluidité du parc automobile de la capitale. Nous avons reconstruit le boulevard du 30 juin en lui donnant plus de capacité. Nous avons fait de même avec le boulevard Lumumba, le boulevard Triomphal, l’avenue de la Radio, l’avenue du Tourisme, Lutendele, etc. Nous avons construit des nouveaux ponts d’une durée de 100 ans. Sur le boulevard Lumumba, nous avons construit plus de six ponts », a rappelé de patron de l’ACGT.

Si plusieurs projets ont été réalisés à l’intérieur du pays, d’autres sont planifiés et d’autres encore en cours de réalisation.

Charles Médard Ilunga soutient qu’ils ont assuré la connexion de plusieurs centres  de production et des villes de consommation telle que celle de Lwambo à Manono dans le Katanga, la traversée d’Idiofa. Des études pour moderniser le tronçon Ilebo-Idiofa-Kiwit sont actuellement en cours. Alors que les travaux de la route reliant Kasomeno à Kasenga ont déjà été amorcés.

De ce fonds ayant financé ces projets, le financement chinois aligné pour 1,53 milliard USD dans le cadre de la première convention de collaboration, signée en 2008 avec la Rd Congo a, jusque-là été consommé à hauteur de 800 millions USD. Cela a permis d’apporter de solutions innovantes avec de partenaires chinois.

A Charles Médard Ilunga d’insister : « ce financement continue à se mettre en œuvre jusqu’à aujourd’hui avec des ouvrages importants. Les chinois constituent une grande opportunité pour le pays. Certes, il y a d’autres partenaires. Nous sommes une agence qui respecte les lois du pays. Celles-ci nous imposent par exemple de lancer des appels d’offre et de recruter par des procédures légales.  Notre souci, c’est d’être une référence. Par la suite, il y a aussi d’autres projets qui sont financés par le Gouvernement congolais. »

Deux grandes ambitions

La première grande ambition était d’abord de créer une grande expertise dans les congolais en investissant en eux par de formations. Charles Médard Ilunga se dit fier de clamer tout haut que l’ACGT compte la meilleure expertise technique du pays.

« Des experts attaquent, avec beaucoup de compétence, à la conception et aux études dans les domaines de routes, bâtiments, aménagements, ports, aéroports, etc. », a – t – il précisé.

La deuxième grande ambition est celle de s’inscrire dans la certification ISO de manière à ce que leurs prestations répondent aux normes internationales et attirent un plus grand nombre de partenaires.

A tout prendre, l’ACGT intervient dans plusieurs domaines d’infrastructures publiques à travers la Rd Congo.

« Quant au chemin de fer, nous sommes en train d’étudier de nouvelles lignes de chemin de fer selon le schéma stratégique d’orientation de la ville de Kinshasa. En ce qui concerne les projets de logements sociaux, l’ACGT a pu mettre en œuvre une usine de préfabriquées à Kisangani. Et elle est aussi dans la construction de quatre grands stades dans le pays », a souligné Charle Médard Ilunga.

Si parmi les plus grandes difficultés de la Rd Congo figure l’attrait d’investissements massifs dans le secteur des infrastructures, l’ACGT s’y attelle avec jusque-là les financements chinois et elle reste ouverte à d’autres partenaires.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement