Connect with us

a la une

RDC : le projet de ratification de la ZLEC approuvé par le Conseil des ministres

Published

on

RDC : le projet de ratification de la ZLEC approuvé par le Conseil des ministres 1

Le projet de la loi autorisant la ratification par la Rd Congo de l’Accord portant création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC) a été adopté à la huitième réunion ordinaire du Conseil des ministres, tenue le vendredi 1er novembre 2019 à la cité de l’union Africaine à Kinshasa.

En effet, les membres du Gouvernement ont, sous la présidence du chef de l’Etat, examiné ce projet de loi leur soumis par le ministre du Commerce extérieur, Jean Lucien Bussa Tongba.

A la suite de cette approbation de l’Exécutif national, les deux chambres du Parlement congolais vont devoir le ratifier, au cours de leur prochaine session ordinaire afin de permettre au président de la République de promulguer.

Le chef de l’Etat Félix Tshisekedi avait participé au mois de juillet 2019 au Sommet extraordinaire de l’Union africaine à Niamey (Niger). Cette réunion avait permis de lancer officiellement la zone de libre-échange continentale (ZLEC).

Les cinq instruments du Traité portent sur les règles des produits d’origine, les offres tarifaires, la suppression des barrières tarifaires, le système de paiement numérique de dédouanement et l’observatoire africain de facilité du commerce ont été adoptés.

La Rd Congo fait partie de 54 Etats africains qui ont signé cet Accord, lequel permettra la création d’un marché continental de plus d’un milliard deux cents millions de personnes, avec un produit brut combiné de plus de trois mille milliards de dollars américains.

Le président congolais, Félix-Antoine Tshisekedi, avait déclaré à Niamey que la sécurité et la paix sont des atouts prioritaires pour la mise en œuvre de ce projet. Il partage également l’avis selon lequel il faut parvenir d’abord à l’intégration nationale avant l’ouverture des barrières pour une intégration régionale.

A RE(LIRE) : deux défis à relever avant l’ouverture des barrières à la ZLEC

En rappel, la Rd Congo s’est engagée dans la Zone de libre-échange continentale africaine le 21 mars 2018. Représentant le chef de l’Etat de l’époque, Joseph Kabila, au Sommet extraordinaire de l’Union africaine qui se tenait à Kigali, l’ancien vice-premier ministre, ministres des Affaires Étrangères et de l’intégration régionale, Léonard She Okitundu avait apposé solennellement sa signature au bas du texte de l’Accord.

La ZLEC regroupe le marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA), la communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’union du Maghreb arabe et la communauté des États sahélo-sahariens, la communauté d’Afrique de l’Est (CAE), la communauté de développement d’Afrique australe (SADC) et la communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC).

Agnès KAYEMBE

Sur le même sujet :

Tshisekedi : « nous souscrivons pleinement à l’idéal de l’intégration régionale en Afrique »

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement