Connect with us

a la une

RDC : l’INPP œuvre pour la formation du capital humain

Published

on

RDC : l’INPP œuvre pour la formation du capital humain 1

Le directeur général de l’Institut national de préparation professionnelle (INPP), Maurice Tshikuya, a lancé un appel à l’implication de tous, y compris le secteur privé, dans la formation et le renforcement de capacités des jeunes congolais en vue d’une meilleure productivité dans tous les secteurs de la vie économique.

Le forum économique international Makutano qui s’est déroulé au Fleuve Congo by Blazon Hotels à Kinshasa a permis aux parties prenantes du secteur des ressources humaines d’aborder le thème axé sur « la compétitivité et formation : Etat d’urgence et rôle du privé ». Maurice Tshikuya en était l’un des intervenants.

« L’INPP ne peut pas travailler à huit clos. Nous avons besoin des compétences techniques qui peuvent nous aider à répondre aux besoins de la société. Nous avons besoin d’avoir des compétences de produire localement, en créant la chaîne de production et de consommation des biens et services », a – t – il indiqué.

Face à la réalité selon laquelle le système éducatif congolais ne soit pas en phase avec les grands défis économiques et humains du pays ainsi que le déficit en main-d’œuvre qualifiée dans plusieurs secteurs, l’INPP entend donner le meilleur de lui-même pour la mise en œuvre de la vision du chef de l’Etat.

De ce fait, Maurice Tshikuya recommande la révision du programme d’enseignement de base, le travail en interaction avec les universités et les centres de formation, l’élaboration des curricula en tenant compte de l’environnement et les spécificités de chaque province, la valorisation des formateurs, et la mise en place des infrastructures de base permettant de donner la formation de qualité.

En rappel, le chef de l’Etat, lors de son mot d’ouverture du Makutano avait déclaré que sa vision pour le Congo a toujours été de mettre l’homme au centre de l’action du Gouvernement et de faire de la promotion du capital humain une grande cause nationale.

Agnès KAYEMBE

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement