Connect with us

a la une

RDC : l’intelligence attribuée à l’immeuble du gouvernement est quasi-inexistante

Published

on

[ETUDE] – D’après une analyse réalisée récemment par la Fondation Entreprendre, 80% des visiteurs ne comprennent pas le sens de l’intelligence attribuée à l’immeuble du gouvernement. Seuls, 20% essaient de se trouver une explication et tombent sur des approches plutôt liées à la beauté de l’ouvrage. Conclusion : l’intelligence faisant appel à l’innovation technologique du bâtiment est quasi-inexistante.

Les analystes de la Fondation Entreprendre partent du postulat selon lequel la notion d’ « Immeuble Intelligent » renvoie à des critères de modernité optimisant les usages de l’édifice. Huit critères recensés ont été ainsi passés au crible.

A propos de la collecte et l’analyse des données immobilières grâce au développement des NTIC, ces analystes notent qu’aucune donnée n’est automatiquement collectée dans l’immeuble intelligent alors que cela devrait être le cas.

En ce qui concerne les objets connectés afin de faciliter l’usage des utilisateurs, il s’observe que tout est manuel. « Du rendez-vous aux accès, de la circulation à l’identification de parking. Même les agents se font identifier de manière sommaire », rapportent les analystes.

Quant au respect du critère relatif à la transition et efficacité énergétique, les performances environnementales de l’immeuble dit « intelligent » sont très faibles et dégagent une note de 3/10.

« Aucun plan d’efficacité énergétique. Le Back up est un groupe thermique. Les éclairages sont commandés manuellement. La climatisation n’est pas optimisée. Les lampes ne sont pas économiques », indique l’analyse.

A RE(LIRE) : « l’immeuble Intelligent » a coûté 41,7 millions USD

Parmi les points forts, les analystes de la Fondation Entreprendre, structure initiée par l’économiste stratège Al Kitenge, évoquent l’optimisation financière de l’investissement. En effet, la construction de cet immeuble a mis fin à des loyers payés par l’Etat durant de longues années.

Il y a également le respect du critère « Bien-être ». Comparé aux conditions antérieures des ministères, ils constatent que ceci est un saut qualitatif énorme d’autant plus que le bâtiment est « respectable et confortable ».

Si le bâtiment intelligent est une nouvelle orientation de l’économie du climat, le gouvernement qui a lancé ce concept en RDC n’a pas tenu compte de tous les critères y relatifs. En ce mois de l’habitat, les architectes et experts congolais en Bâtiment et travaux publics devraient être interpellés.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : Immeuble intelligent, l’entretien du jardin coûte près de 9.000 $ le mois !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :