Connect with us

a la une

RDC : « mise en place d’un marché intérieur des valeurs du Trésor », livre blanc de Déogratias Mutombo

Published

on

RDC : « mise en place d’un marché intérieur des valeurs du Trésor », livre blanc de Déogratias Mutombo 1

La littérature économique de la Rd Congo vient d’être enrichie d’un nouvel ouvrage intitulé « Mise en place d’un marché intérieur des valeurs du Trésor. » Un livre blanc écrit par le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Deogratias Mutombo Mwana Nyembo. L’ouvrage a été porté sur les fonts baptismaux, le vendredi 4 octobre à Kinshasa, par le président de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), Albert Yuma Mulimbi.

Ce livre blanc de Deogratias Mutombo, préfacé par le professeur Evariste Mabi Mulumba, est consacré à la mise en place d’un marché intérieur des valeurs du Trésor en Rd Congo.

Il s’agit d’un plaidoyer et d’une source d’informations aussi bien sur le fonctionnement des marchés des capitaux que sur les préalables économiques et techniques à remplir pour la mise en œuvre d’un marché financier organisé dans un environnement économique particulier bien circonscrit, à savoir l’économie congolaise.

Paru dans l’édition Weyrich (Belgique), cet ouvrage met en exergue 30 propositions d’actions pour accélérer le développement du secteur financier et relever le défi de l’émergence. Ce, en quatre chapitres.

RDC : « mise en place d’un marché intérieur des valeurs du Trésor », livre blanc de Déogratias Mutombo 2Le premier chapitre fait la rétrospective des émissions des titres publics et de l’évolution de la dette publique en RDC. Le chapitre 2, lui, dresse un état des lieux de la gestion de la dette publique en RDC. Quant au troisième chapitre, il prend en charge le cadre juridique et de gouvernance des valeurs du Trésor en RDC. Et au dernier chapitre, l’auteur parle des implications des émissions des valeurs du Trésor sur les politiques.

Les 30 propositions faites dans l’ouvrage résument la vision de l’auteur pour la consolidation du système financier, laquelle est porteuse de diversification économique, de croissance ainsi que du développement inclusif.

Dès lors, estime Deogratias Mutombo, « il appartient à tout compatriote de s’en approprier en vue de sa matérialisation. C’est à cette condition seulement que le pays verra s’accomplir son émergence ».

A travers une analyse rétrospective des causes des échecs des programmes économiques mis en œuvre en Rd Congo depuis l’Etat indépendant du Congo (EIC), Deogratias Mutombo met en évidence l’insuffisance des moyens financiers comme le filigrane de ces revers. Résoudre cette problématique, croit l’auteur, est l’une des clés essentielles pour aligner l’économie congolaise sur le sentier de l’émergence.

Pour l’auteur, la détermination du gouvernement congolais devrait le conduire à trouver d’autres moyens de financement pour combler le gap dû à l’insuffisance des recettes courantes par le truchement d’un emprunt, en l’occurrence l’émission des Bons et des obligations du Trésor sur le marché financier local, en priorité.

RDC : « mise en place d’un marché intérieur des valeurs du Trésor », livre blanc de Déogratias Mutombo 3

Vue de la cérémonie qui s’est déroulée dans l’amphithéâtre du Fleuve Congo Hotel by Blason à Kinshasa.

L’objectif de la démarche étant d’orienter l’épargne collectée vers le financement des infrastructures et la couverture des déficits publics, afin de booster le développement économique et d’accélérer la réduction de la pauvreté. Dans ce contexte, pour un pays comme la RDC, la solution serait de mobiliser des ressources publiques à hauteur d’au moins 20% du PIB, dont 30% devraient être affectés aux investissements publics.

Ainsi, la vision de l’auteur est de placer le pays en bonne position financière en le dotant des capacités financières et institutionnelles solides pour réaliser, de manière accélérée et durable, son objectif de développement économique.

L’auteur estime donc qu’il est plus que temps que l’Etat congolais soutienne l’activité économique au moyen d’un programme ambitieux d’investissements publics dans les infrastructures, afin d’inspirer la confiance et d’attirer les investisseurs privés.

Olivier KAMO

Sur le même sujet :

Déogracias Mutombo : « la RDC a besoin d’une croissance multipolaire »

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement