Connect with us

a la une

RDC : Oly Ilunga clame son innocence, brandit des preuves et décline la justification de 1,9 millions USD

Published

on

RDC : Oly Ilunga clame son innocence, brandit des preuves et décline la justification de 1,9 millions USD 1

Le docteur Oly Ilunga Kalenga, ancien ministre de la Santé publique ne cesse de clamer son innocence. La police judiciaire lui reproche d’avoir détourné environ 4,3 millions de dollars américains mis à sa disposition par le trésor public dans le cadre de la lutte contre Ebola. Si ses preuves brandies justifient l’affectation de 2,4 millions USD, l’homme n’entend pas endosser la justification de la différence de 1,9 millions USD en un mois après sa démission.

« Les 2,4 millions de dollars américains mis à la disposition du cabinet du ministre en 11 mois par le biais du comptable public habilité, les pièces comptables qui gisent dans le dossier attestent à suffisance que cette somme a exclusivement été utilisée aux fins de la lutte contre la maladie à virus EBOLA », indique le Collectif des avocats de Oly Ilunga placé en garde à vue ce samedi 14 septembre 2019 à 19 heures 30 après une audition.

En effet, cet ancien ministre a été interpellé dans la commune de la Gombe à Kinshasa autour de 11 heures sur base d’un mandat d’amener émis par le Parquet Général près la Cour de Cassation. Une précision de taille faite par ses avocats, laquelle vient contredire les affirmations de la Police.

« Contrairement aux allégations avancées sur le compte Twitter de la Police nationale congolaise, Dr Ilunga n’a jamais tenté de quitter le territoire national pour gagner le Congo Brazzaville. Ce fait précis, du reste infondé, porte atteinte à son honneur et en même temps l’expose au mépris public », précise le collectif des avocats de Oly Ilunga.

A tout prendre, l’ancien ministre de la Santé promet de se défendre avec la plus extrême énergie pour son honneur.

Dr Oly Ilunga sera déféré, ce lundi 16 septembre 2019, au Parquet général près la Cour de cassation. Si trois autres de ses collaborateurs étaient également placés en garde à vue, deux ont été remis en liberté et le troisième, conseiller financier au ministère de la Santé, est lui toujours en détention préventive.

C’est en juillet dernier que Oly Ilunga avait démissionné de son poste de ministre de la Santé. Dans sa lettre de démission, il fustigeait l’emploi d’un deuxième vaccin dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola par des acteurs qui ont fait preuve d’un manque d’éthique manifeste.

L’autre raison qui l’a poussé à rendre le tablier, c’est le fait que le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi ait confié la conduite de la riposte contre l’épidémie à virus Ebola à un secrétariat technique rattaché à la Présidence de la République, lequel secrétariat est dirigé par le Dr Jean-Jacques Muyembe.

Harris KASONGO

Sur le même sujet :

RDC : auditions de l’ex-ministre Oly Ilunga, souci de transparence ou règlement politique ?

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement