Connect with us

a la une

RDC : plus de 21,8 millions de congolais en situation d’insécurité alimentaire ( IPC 2020)

Published

on

RDC : plus de 21,8 millions de congolais en situation d'insécurité alimentaire ( IPC 2020) 1

Dans la période actuelle, juillet à décembre 2020, sur les 66,6 millions de personnes analysées en République démocratique du Congo, 21,8 millions (33%) sont en insécurité alimentaire élevée. Ces personnes sont classées en Phase 3 ou 4 de l’IPC (Crise ou pire). Résultats de l’analyse IPC pour l’année 2020.

Ce chiffre comprend 5,7 millions de personnes classées dans la phase 4 de l’IPC (urgence). Pour la période projetée (janvier à juin 2021), 19,6 millions de personnes (29% de la population analysée) sont susceptibles d’être en crise (IPC Phase 3) ou pire, dont plus de 4,8 millions de personnes en situation d’urgence (IPC Phase 4).

Les provinces du Nord et du Sud-Kivu, de l’Ituri et du Kasaï Central comptent le plus grand nombre de populations confrontées à une insécurité alimentaire élevée.

Quatre facteurs déterminants sont à la base de cette situation. Il y a:

1° Le conflit
L’insécurité et les conflits armés continuent de perturber considérablement les moyens d’existence de population, renseigne ce rapport. Ce conflit occasionne ainsi le déplacement de la population soit environ 6,6 millions vivent en situation de déplacement.

2° La Covid-19
Les restrictions dues à la fermeture des frontières suite au coronavirus ont négativement impacté sur les prix de denrées alimentaires et les ménages en RDC et précisément à Kinshasa.

3° Déclin économique
Ce déclin occasionné par plusieurs causes
notamment la réduction de la demande d’exportation de minerais, la poursuite de la baisse de revenus issus de taxes, la dépréciation du Franc congolais et la baisse de croissance de PIB.

4° Catastrophes naturelles
C’est le cas des pluies diluviennes qui ont détruit des récoltes de certaines provinces telles que le Sud-Kivu, Tanganyika, Haut- Lomami et Haut- Katanga. Ce qui a entraîné la perte de 500.000 récoltes des populations de ces coins du pays.

En conclusion, ce rapport a également fait une projection de la situation IPC d’insécurité alimentaire aiguë.

D’après cette projection pour la période du mois de janvier 2020 à juin 2021, 19,6 millions de personnes seront situation d’insécurité aiguë. Cette projection renseigne également que 29% de populations seraient en situation d’insécurité alimentaire élevée ( Phase 3 et 4 de l’IPC) dont plus de 4,8 millions en situation d’urgence ( phase 4 de l’IPC).

Pour rappel, IPC, est le Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC). Il est un ensemble d’outils d’analyse et de processus permettant d’analyser et de classifier la sévérité de l’insécurité alimentaire suivant des normes scientifiques internationales. Un manuel technique publié régulièrement par la FAO, Fonds de Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Nadine FULA

Edito

Advertisement