Connect with us

a la une

RDC : politiques, déclarez vos salaires payés par le Trésor public !

Published

on

RDC : politiques, déclarez vos salaires payés par le Trésor public ! 1

EDITO- A l’heure des procès. En voici un autre. D’un genre particulier. Avec la rue comme juges. Il porte sur les salaires des politiques. En commençant par le premier d’entre eux.

Les députés ayant allumé la mèche avec leur démarche d’augmentation- réajustement des émoluments.

L’opinion très politisée de Kinshasa s’est saisie d’office du sujet. Cette fois-ci , les parlementaires ne seront pas les seuls sur le banc des accusés.

Il est vrai que jusqu’ici, sénateurs et -surtout- députés passent pour des souffre-douleurs sur le front des émoluments et autres avantages des hommes au pouvoir.

Le président de la République et son cabinet, le premier ministre et ses ministres, les autres chefs de corps constitués s’abritant derrière la vindicte populaire anti-députés.

A en juger par la dynamique en cours, la doctrine de la majorité silencieuse est en passe de changer. Les Congolais d’en bas veulent voir clair sur les salaires de dirigeants politiques. Tous alors. Qui gagne combien et pour quelle raison ?

Tout se passe comme si le confinement consécutif à la crise sanitaire du ou de la covid-19 donnait des idées aux citoyens d’en – bas.

Ceux qui vivent l’amplification de la précarité au quotidien. Ceux-là qui n’ont pas besoin du dictionnaire pour comprendre le sens du mot « faim. »

Ceux-là qui ont entendu parler de réduction du train de vie de l’Etat. Et ont aussi suivi avec intérêt le très vital « dircab » du chef de l’Etat égrener le chapelet des faveurs en terme de traitement réservé aux cadres de la Présidence de la République.

De quoi faire saliver le plus grand nombre. En particulier par ces temps où le confinement a eu raison de la débrouillardise. Ce sport national qui permettait de boucler péniblement non les fins de mois, mais les fins de journée.

Comme pour donner le « la » de réclamations, les professeurs de l’UNIKIN n’ont pas tardé à chiffrer leurs « revendications » salariales.

5 000 dollars pour le moins gradé de profs ! Par effet domino, les professeurs d’autres universités et instituts supérieurs publics vont emboîter le pas à leurs collègues de la « Colline inspirée. » D’autres corporations émargeant au Trésor public ne seront pas en reste.

Suffirait-il de dégraisser les institutions et leurs animateurs de la République pour engraisser la grande armée de « laissés- pour-compte ? »

L’histoire ne dit pas non plus si la cure d’amaigrissement annoncée sera traduite en actes. En la matière, les Congolais sont saturés d’effets d’annonces depuis la IIème République.

Enfin, la question cruciale : ce régime amaigrissant va-t-il exonérer les politiques de dire combien ils gagnent ? Ce procès-là ne fait que commencer. 

José NAWEJ, éditorialiste Forum des As

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement