Connect with us

a la une

RDC : Questure du Sénat, les trois innovations de la gestion proposées par Guy Loando

Published

on

RDC : Questure du Sénat, les trois innovations de la gestion proposées par Guy Loando 1

Le sénateur de la circonscription électorale de la Tshuapa sollicite les suffrages de ses collègues pour se faire élire questeur de la chambre haute du Parlement. Conscient des fonctions qu’il aspire assumer, ce jeune congolais préconise, une fois élu, de faire implémenter des innovations dans la gestion journalière des questions administratives et financières du Sénat. Objectif : garantir les meilleures conditions de vie et de travail tant de ses collègues que des administratifs pour un rendement optimal au profit de la Nation.

En ce qui concerne l’amélioration des conditions de vie :

  • la mise en place des partenariats stratégiques avec les banques et institutions financières afin de créer des produits sur mesures prenant en compte les avantages des sénateurs et garantis par le Sénat (tout en s’assurant du respect et de l’équilibre des remboursements);
  • l’octroi des cartes de crédit bancaire garanti par les émoluments, avec possibilité de dépassements et ce, à des taux préférentiels ;
  • l’opérationnalisation d’un fond de solidarité qui devra servir en cas d’urgence familiale (les décès, accidents, hospitalisation…etc…) et revoir les conditions d’avantages sociaux des sénateurs en cas de crise.

A Guy Loando d’interroger ses collègues : « ne serait-ce pas rassurant que d’avoir l’esprit tranquille qu’en cas d’urgence et besoin d’évacuation médicale, d’un dispositif soit disponible ? »

Quant à l’amélioration des conditions de travail :

Avec l’enveloppe  budgétaire actuelle est près de 4 milliards de francs, il sera question d’envisager quelques actions parmi lesquelles :

  • l’accès à la restauration dans l’enceinte des bureaux du Sénat par la création d’un espace dédié, ce qui en passant, permettra un réel rapprochement des sénateurs ;
  • l’accès aux soins médicaux et aux assurances santés auprès des formations de santé;
  • la révision dans la mesure du possible et faire des mises à jour des bureaux, l’informatisation/digitalisation de certains aspects de la gestion des comptes afin d’avoir une meilleure transparence sur les dépenses et entrées.

Découpage des provinces, oui et après ?

D’après Guy Loando, il est question d’appuyer le gouvernement à viabiliser les nouvelles provinces par l’équilibre du développement de celles-ci, notamment en recourant au fonds de péréquation. Mais aussi de s’assurer que les intérêts de chaque province des sénateurs élus sont par ricochet inscrits dans les programmes budgétaires afin d’assurer le développement des provinces.

Cela irait de l’avantage surtout, des provinces moins développées et celles qui se retrouvent malheureuses depuis le découpage /passage aux 26 provinces.

« En ayant l’appui du questeur sur les projets de développement des sénateurs ; il y a plus de chance de construire un bilan positif et non attendre la fin de vos mandats et chercher à masquer des maigres résultats. Car, à l’arrivée, ce sont les électeurs qui devront être les vrais juges et bénéficiaires de nos actions/ plan et efforts car en nous faisant élire comme Sénateur, nous nous présentons auprès des populations de nos provinces comme serviteurs et gardiens de leurs intérêts », a précisé le candidat questeur.

Guy Loando Mboyo reste convaincu que c’est possible d’y parvenir avec le concours et l’appui de ses collègues de qui il aura besoin des critiques constructives, des suggestions, des propositions et des recommandations pour l’aider, une fois élu, à mieux faire les choses et à continuer à mériter leur estime et noble confiance.

« Oui, c’est possible de garantir : la transparence dans la gestion et maintenir l’équilibre des comptes ; l’efficacité et la célérité dans le traitement des dossiers ; l’affectation, pour le bon fonctionnement de notre institution, de tous les moyens qui devant être mis à sa disposition ; une meilleure prise en charge des sénateurs et de l’ensemble du personnel administratif pour un rendement efficient de tous au cours de cette législature à travers l’amélioration des conditions de vies des congolais des provinces que nous représentons–objectif ultime de notre venu au Sénat », a – t – il insisté, ce avant d’exhorter ses collègues à choisir la vision dynamique et innovante qu’il incarne.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement