Connect with us

a la une

RDC : retombées socio-économiques du séjour de Tshisekedi en Serbie

Published

on

RDC : coopération technique militaire et l’agro-alimentaire sont les retombées du séjour de Félix en Serbie!

La Serbie va signer avec la Rd Congo de partenariats dans le cadre de la coopération stratégique, militaire et agro-alimentaire. Ces partenariats seront les grandes retombées de la visite du chef de l”Etat, Félix-Antoine Tshisekedi du 25 au 26 octobre 2019 à Belgrade en Serbie. 

Pendant les 48 heures de sa visite officielle en Serbie, le président congolais a su arracher des accords de principe auprès de son homologue Aleksandar Vuccic. 

RDC : coopération technique militaire et l’agro-alimentaire sont les retombées du séjour de Félix en Serbie!En ce qui concerne la coopération technique-militaire, le président serbe a indiqué suivre de près la politique congolaise et il entend soutenir la diplomatie de Félix Tshisekedi. En retour, il attend que Kinshasa apporte son soutien à Belgrade dans le respect de sa souveraineté.

Quant à l’agro-alimentaire, il reste l’un des secteurs piliers de l’essor de l’économie Serbe après l’industrie automobile. Dans le cadre de ce partenariat, une première équipe d’experts Serbe foulera le sol congolais dans les tous prochains jours pour tester le sol dans le but de cultiver le blé, soja et autres produits.

Déjà, le ministre de la Recherche scientifique José Panda et le chargé de mission du chef de l’Etat, Pacifique Kahasha ont visité les différents maillons de transformation des produits alimentaires chez Durevic.

RDC : retombées socio-économiques du séjour de Tshisekedi en Serbie 1Cette firme est une principale chaîne d’approvisionnement en viande bovine et porcine de la Serbie dont la production va au-delà des besoins locaux. Elle souhaite en même temps produire localement en RDC au lieu simplement de transférer la technologie et l’expérience au pays de Félix Tshisekedi.

Ce qui va être une possibilité non seulement d’accroître son chiffre d’affaires, mais aussi de donner du travail à certains congolais évoluant dans ce domaine. Même si les chiffres n’ont pas été évoqués formellement, ceci aurait des conséquences positives directes sur les agriculteurs, les communautés rurales et le reste de la population bénéficiaire.

Sur le plan des nouvelles technologies couplées à l’agriculture, la RDC pourra, pour sa toute première fois tenter la riche expérience d’une ferme numérique. Une expérience rendue possible en Serbie en mars 2018 avec sa toute première ferme numérique, un établissement qui utilise les technologies de pointes liées aux machines agricoles avec des applications concrètes pour les champs.

Le chef de l’État congolais enverra son ministre de l’Agriculture très prochainement en Serbie pour approfondir cette question.

RDC : retombées socio-économiques du séjour de Tshisekedi en Serbie 2En Serbie, hormis le secteur automobile, l’agriculture constitue une part importante du produit intérieur brut, soit 20 pourcents. Les cultures les plus répandues sont les céréales, entre autres le maïs et le blé. Ainsi, dans sa structure de production agricole, les céréales et légumes occupent 58 pourcents ; le bétail, 30 pourcents ; les fruits, 10 pourcents et la viticulture, deux pourcents.

Jusqu’à présent, en termes d’exportation agricole, c’est le marché européen qui prime en Serbie avec 64 pourcents de ces exportations vers les pays de l’Union Européenne. En 2002, Flamand Mondi Foods, un des plus grands producteurs des fruits rouges en Europe, s’est installé en Serbie, d’autres géants agricoles européens ont suivi les pas.

Du point de vu de l’Enseignement supérieur et universitaire, les deux chefs d’Etat ont évoqué les possibilités de l’augmentation du nombre d’étudiants congolais en Serbie. En même temps que les questions liées à la coopération en matière de santé publique seront approfondies entre les deux Etats.

Avec ses 88 361 km2 de superficie, la Serbie, a été isolée de l’économie internationale depuis les années 1990 à cause de sa situation politique. Candidat à l’Union européenne depuis 2014 dont la procédure d’adaptation de son économie et de ses méthodes dans la gestion sont en cours, se reconstruit et s’ouvre davantage.

Par conséquent, le contact avec la République démocratique du Congo est une réelle chance pour ce pays de commencer une nouvelle expérience avec l’Afrique.

La Rd Congo, un pays à vocation agricole, n’attend voir que des initiatives à la hauteur de ses attentes se mettre en place pour enfin diversifier son économie.

Le président, Félix-Antoine Tshisekedi ne cesse de mettre l’agriculture en première position pour répondre sensiblement au besoin primaire de sa population. Ce partenariat convole-serbe sera donc certainement une réponse à ses attentes.

Harris KASONGO

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement