Connect with us

a la une

RDC : saison sèche, une opportunité d’affaire pour certains commerçants !

Published

on

La saison sèche est une véritable opportunité d’affaire pour certains commerçants. Des importateurs, grossistes, demi-grossistes et détaillants, capitalisent cette période où des tricots, écharpes, couvertures, draps de lit, … servant  à se protéger contre le froid se vendent comme de petits pains. Zoom Eco a fait ce constat dans différents marchés de Kinshasa.

Au marché Gambela, Matete, au grand marché et partout ailleurs, des vendeurs de friperie écoulent leurs marchandises à un rythme accéléré et peu habituel. Sur place, c’est un grand engouement dans les rayons de draps, couvertures de lit et autre vêtements de saison.

D’après quelques acheteurs, les vendeurs deviennent intransigeants et ils n’acceptent pas trop de rabais. Le prix de ballot ayant subi une légère augmentation.

“Nous ne vendons cette marchandise que pendant la saison sèche. Car, c’est la période idéale. Et les ventes sont plus intéressantes. Cependant, nous avons constaté une hausse de prix de la friperie. 100 kilos de pull-over sont passés de 320 USD à 330 USD. Cette augmentation nous oblige à ajuster les prix de nos marchandises afin de pouvoir tirer nos petits bénéfices”, nous a renseigné un vendeur de tricots au marché Gambela.

Ils ne sont pas les seuls opportunistes. Il y a aussi les hôpitaux et les pharmacies où il s’observe respectivement une hausse de fréquentations des malades et d’achats des produits pharmaceutiques. Quoi de plus normal d’autant plus que le changement de saison entraîne de maladies telles que la toux, le rhume, la grippe, la conjonctivite et tant d’autres surtout pour les enfants.

Autant des pédiatries sont bondées de malades et connaissent une hausse de leurs recettes, autant des pharmacies font de bonnes affaires.

Autres catégories de commerçants, ce sont de vendeurs de  produits cosmétiques, mèches et plantes.

“Nous haussons le prix de mèches pendant la saison sèche par coïncidence. Parce que c’est la période des grandes vacances scolaires. Les élèves en congé, les autres filles et femmes veulent toutes se faire tresser. C’est une période importante pour nous. Car, nous faisons des bons bénéfices. Toutes les filles en profitent pour rendre belle leurs têtes en les couvrant des mèche à cause du froid. La sécheresse détruit les cheveux”, a expliqué une vendeuse de mèches et plantes.

Agnès KAYEMBE & Bénie MAYAMBI | Stagiaires

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :