Connect with us

a la une

RDC : Thambwe pour conforter le rôle du Sénat et renforcer le contrôle parlementaire !

Published

on

RDC : Thambwe pour conforter le rôle du Sénat et renforcer le contrôle parlementaire ! 1

Alexis Thambwe Mwamba est investi par le Front commun pour le Congo (FCC) comme candidat président du Sénat. La vision de ce sénateur élu de la province du Maniema pour la chambre haute du Parlement se décline sur deux axes, à savoir : l’impérieuse nécessité́ de conforter le positionnement et le rôle du Sénat au sein des institutions de la République ; et l’impératif d’asseoir le contrôle de l’action gouvernementale, en étroite collaboration avec l’Assemblée nationale.

Défis à relever

Les défis à relever sont nombreux. Et Zoom Eco revient sur quelques-uns. En tant que représentants des provinces, il est question avant tout d’assurer notamment l’effectivité́ et la mise en œuvre de la caisse de péréquation au bénéfice de toutes ces entités. Cela aura l’avantage de conforter leur fonctionnement et garantir ainsi durablement leur bon développement. Pour Thambwe Mwamba, c’est une question d’intérêt national qui revêt un caractère immédiat.

Le second défi, c’est la modernisation du Sénat qui reste l’une de ses priorités. A l’heure où les technologies les plus récentes permettent une meilleure interaction entre le peuple et ses institutions, le Sénat congolais ne devraient pas rester en marge. D’où, la nécessité d’engager une nouvelle trajectoire de rénovation et de transformation.

D’après le candidat président du Sénat, cela passe notamment par la numérisation des services, l’équipement d’outils informatiques et digitaux, mais par l’adoption de modes de gestion innovants de son patrimoine, de son administration et de son budget, qui soient en adéquation avec les modèles les plus actuels et les plus pertinents.

L’autre défi à relever consiste à garantir une pleine quiétude aux sénateurs ainsi qu’à leur administration. Ici, l’objectif est celui d’assurer un cadre réglementaire et un environnement de travail à la hauteur des missions leur dévolues. Mais aussi de faire en sorte que la conduite de ces missions se fasse dans le respect de l’éthique, de l’équité, et surtout à l’abri de toute interférence.

Enfin, Alexis Thambwe Mwamba entend œuvrer pour qu’un équilibre soit observé et renforcé dans le chef de ses différents organes (Assemblée plénière, Bureau, Conférence des présidents, Commissions permanentes et Groupes politiques et provinciaux, etc.)

Qui est Thambwe Mwamba ?

Sénateur âgé de 76 ans et originaire du territoire de Kasongo en province du Maniema, Alexis Thambwe Mwamba est doublement licencié en « Sciences politiques et diplomatiques » et en « Droit ». Sa biographie indique qu’il détient en plus, une maîtrise en Droit et Sociologie du travail et un autre diplôme « honoris causa » de Docteur en Philosophie.

Homme d’expériences dans la gestion des entreprises tant publiques que privées, Alexis Thambwe- Mwamba a une carrière garnie de plusieurs hautes fonctions. En tant qu’acteur politique, il a été également été plusieurs fois ministre (Travaux publics, Portefeuille, Transports et Communications, Plan, Affaires Etrangères, Justice, …)

Négociateur des Accords de Lusaka, de Sun City et de Pretoria pour le compte du RCD, c’est en 2006 qu’il a été élu député national de la circonscription électorale de Kindu.

Alexis Thambwe Mwamba est auteur de plusieurs ouvrages dont celui sur « Droit douanier zaïrois » (1996) et sur les «Trois années d’efforts de reconstruction » (2006). Marié et père de sept enfants, il parle couramment le français, le swahili et il a une bonne pratique de l’anglais.

Dans la course vers le perchoir du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba a comme challengeur, un autre sénateur de sa famille politique, Modeste Bahati Lukwebo.

Emilie MBOYO

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement