Connect with us

a la une

Thierry Monsenepwo : « Le mobile money, solution à l’inflation induite par excès de la masse monétaire en CDF »

Published

on

Thierry Monsenepwo : « Le mobile money, solution à l'inflation induite par excès de la masse monétaire en CDF »

Les fintechs (entendez financial technologies) reposent à la technologie pour résoudre les problèmes financiers. Comme par exemple la plate-forme proposant les Bitcoins, une monnaie virtuelle qui permet aujourd’hui d’acheter et de vendre sur internet. Et aujourd’hui, la grande pénétration de la téléphonie mobile en RDC peut faire en sorte que les transactions se passent plus en monnaie virtuelle. Ce qui va limiter un excès de besoins exigeant le cash en franc congolais et même l’utilisation des devises.

En effet, les achats en ligne via réseau mobile permettent à ce que la masse de la monnaie fiduciaire (billets de banque) puisse baisser comme c’est le cas au Kenya avec le système MPESA commercialisé par safari Com.

Aujourd’hui, le franc congolais se déprécie par rapport au dollar américain à cause du phénomène simplement expliqué par la Loi l’offre et de la demande sur le marché de change. Les importations étant en hausse par rapport aux exportations, source des devises, la balance commerciale devient de plus en plus déficitaire et expose la Banque Centrale à recourir notamment à la planche à billets pour être liquide. Ceci a comme conséquence l’augmentation de la masse des francs congolais en circulation rendant ainsi rares les dollars américains.

Il y a lieu d’observer que c’est l’augmentation de la masse monétaire en circulation qui nourrit la dépréciation du franc congolais par rapport à la devise. D’où, la nécessité de limiter la quantité de cette masse non seulement par des ponctions de la Banque Centrale par la vente des devises mais aussi et surtout le non recourt à la planche à billet.

Le mobile money couplée à la production de valeurs donne une piste de solution nette. Puisque nous allons avoir des masses de monnaies mais virtuelles et faciles à créer.

Il suffit juste d’une forte campagne médiatique soutenue par le Gouvernement qui pourrait, par certaines mesures telles que le paiement des factures de consommation d’énergie, le paiement des salaires des fonctionnaires, le règlement de la TVA, … par mobile money.

Bref, l’encouragement des services publics et privés ainsi que des particuliers à l’usage du mobile money à travers cette campagne va, sans nul doute, favoriser une plus grande adhésion de la population à ce système. Et dans un délai de 3 mois, sur base d’un planning bien élaboré et clair, cette stratégie pourrait contribuer substantiellement à baisser cette inflation induite par excès de la masse monétaire en francs congolais en circulation.

Thierry Monsenepwo

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement