Connect with us

a la une

RDC : En 4 points, le message de Bruno Tshibala au 37ème Sommet de la SADC

Published

on

RDC : En 4 points, le message de Bruno Tshibala au 37ème Sommet de la SADC

Le Premier Ministre  a, comme cela était prévu, porté la voix de la Rd Congo à la 37ème Sommet des Etats membres de la SADC qui se tient à Pretoria en Afrique du Sud. Prononçant son discours au non du Chef de l’Etat Joseph Kabila, Bruno Tshibala Nzhenze a félicité le Président sud africain Jacob Zuma pour son nouveau mandat annuel à la tête de cette organisation. L’Angola et la Zambie ont été également félicités pour leur désignation au sein de l’Organe chargé des questions politiques, de paix et de sécurité. Zoom Eco qui a eu le compte-rendu de ce message prononcé dans une séance à huis clos revient sur ses grandes lignes en 4 points.  

Aspect Politique

Bruno Tshibala a indiqué que l’application de l’Accord politique global et inclusif du 31 décembre 2016 est un témoignage vivant de l’engagement du Président de la République et du peuple congolais pour avancer vers la seule voie crédible et indispensable en vue de consolider la paix, la stabilité, la sécurité et la démocratie en RDC.

Comme le prévoit l’Accord politique, a – t – il précisé, le Gouvernement, la CENI et le CNSA vont procéder à l’évaluation du processus électoral dans quelques semaines pour la publication d’un calendrier électoral réaliste en vue de l’organisation des élections crédibles, transparentes et apaisées.

Et de souligner : « Il n’existe donc plus de crise politique. Le peuple congolais s’achemine lentement et sûrement vers les élections ».

Aspect sécuritaire

Le Premier Ministre a affirmé que la situation dans les provinces du Kasaï est actuellement sous contrôle. Et que les personnes déplacées et les réfugiés retournent dans leurs foyers, hormis quelques actes de violence isolés commis par des bandits et des terroristes. Il en est de même dans la partie Est du pays.

Bruno Tshibala a profité de l’occasion pour féliciter les soldats de la SADC dans la lutte contre les forces négatives. Il a également rassuré les Etats-membres que le Gouvernement congolais met tout en œuvre, avec son armée et ses forces de sécurité, pour améliorer la situation sécuritaire dans le pays.

Intégration et développement économique

Sur ce point précis, le Chef du Gouvernement a été heureux d’annoncer aux Etats-membres que, grâce au leadership du Président de la République Joseph Kabila, le projet de construction du « Barrage Inga 3 » d’une capacité de 11 000 mégawatts est sur la bonne voie. A l’en croire, les travaux de construction vont débuter dans un avenir proche.

Concernant les relations entre la RDC et la SADC, le Gouvernement congolais a déjà mis à la disposition du représentant permanent de la SADC en RDC un immeuble à Kinshasa pour abriter les services de son Envoyé Spécial. Il a précisé que sa désignation sera réglée par voie des consultations diplomatiques entre les Etats-membres.

Ingérence étrangère

Passation de pouvoir de la Présidence de la SADC entre le Roi Mswati 3 et le Président Zuma ce 19 Août 2017

Bruno Tshibala n’est pas allé par le dos de la cuillère pour souligner, au nom de la RDC, qu’il est important que la SADC et l’Union Africaine prennent leur leadership sur le règlement des problèmes qui se posent sur le continent. Car, a – t – il ajouté, il ne faut pas permettre aux puissances extérieures au continent de s’ingérer dans les affaires africaines et de prendre des sanctions intempestives contre les dirigeants africains.

Quant aux efforts engagés jusque-là, le Premier Ministre Bruno Tshibala a remercié le Gouvernement angolais pour son implication au Conseil de Sécurité de l’ONU en vue d’obtenir l’annulation des sanctions prises contre certains responsables congolais par des puissances étrangères.

Et pour clore son allocution, le Chef du Gouvernement congolais a remercié les Etats membres pour leur appui fraternel à la RDC. Pays qui s’engage à faire tout ce qui est en son pouvoir pour être à la hauteur d’immenses espoirs que le peuple congolais et les peuples de la sous région placent en la SADC pour la stabilité politique et de développement économique et social de la sous-région.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :