Connect with us

a la une

AGRF 2018 : IITA, première institution à gagner l’Africa Food Prize

Published

on

L’annonce a été faite ce vendredi 07 septembre 2018 à Kigali à African Green Revolution Forum, par le président honoraire du Nigéria Olusegun Obasanjo. IITA, International Institute of Tropical Agriculture (entendez : l‘Institut international pour l’agriculture tropicale) basée au Nigéria est dirigée le congolais, Dr Nteranya Sanginga. Son institution s’est distinguée dans la recherche pour de solutions contre les maladies qui déciment de plantations, la mise en place de nouvelles variétés.

Présidant la cérémonie de remise de prix, Olegun Obasanjo a indiqué : « l’IITA s’est distinguée pour son engagement constant et inspirant envers un programme de recherche qui, a aidé à la fois nos traditions africaines et les besoins changeants des agriculteurs et des consommateurs africains pour les dernières avancées de la production alimentaire. Nous mangeons encore du manioc aujourd’hui, du soja précieux et nutritif que nous cultivons maintenant dans nos champs, aux variétés de maïs qui peuvent résister à la sécheresse et aux toxines mortelles. Nos régimes et nos entreprises agricoles seraient beaucoup plus pauvres sans le leadership de l’IITA, et sa volonté de forger des liens puissants avec les Agriculteurs africains et les communautés africaines ».

Depuis sa création en 1967, l’IITA a développé une réputation de protecteur et de promoteur des cultures vivrières les plus importantes d’Afrique. Les scientifiques de l’IITA ont développé des centaines de nouvelles variétés avec un grand rendement des principales cultures vivrières de base en Afrique. Elle a su développer une recherche de classe mondiale pour les agriculteurs africains.

L’IITA a également mené des efforts pour créer de nouvelles variétés de bananes, de niébé, de maïs, de soja et d’igname, adaptées à la région avec une diversité des conditions de croissance et des préférences alimentaires. Quoi de plus normal que ses efforts soient récompensés.

« Ça fait 50 ans que nous sommes dans la recherche, et cette récompense nous réjouit. Ce montant de 100 000 dollars est symbolique. Mais, ça récompense les efforts de tous les scientifiques que nous avons, qui se donnent nuit et jour dans la recherche de solutions aux maladies. Nous ne pouvons que remercier AGRF et les membres du jury de Africa Food Prize », a déclaré Dr. Nteranya Sanginga devant les journalistes présents à cette cérémonie.

Dans l’ensemble, pour les africains, la valeur des cultures développées par l’IITA et ses partenaires se situe désormais aux États-Unis. 17 milliards de dollars et compte tenu de sa contribution non seulement à l’agriculture africaine mais à son économie aussi.

Plusieurs réalisations sont comptées dans l’actif de cette institution. En 2016, les scientifiques de l’IITA ont été parmi les premiers à identifier l’arrivée des ravageurs infestants de la légionnaire d’automne en Afrique, et travaillent maintenant avec un certain nombre de partenaires pour aider les agriculteurs à trouver des solutions pour lutter contre un ravageur capable de dévaster des champs entiers de maïs et de 80 autres cultures en quelques jours.

IITA a travaillé en partenariat avec le Centre international d’amélioration du maïs et du blé (CIMMYT) pour développer quelque 160 nouvelles variétés de maïs résistantes à la sécheresse pour les agriculteurs de 13 des pays d’Afrique.

Les cultures ne sont pas les seules contributions de l’IITA. Il s’est récemment associé à des experts de Pennsylvania State University pour développer Nuru, une technologie révolutionnaire accessible via un téléphone intelligent qui utilise l’intelligence artificielle et les capacités d’apprentissage automatique pour aider les agriculteurs à identifier avec précision un certain nombre de maladies du manioc.

Nadine FULA | Envoyée spéciale de Zoom Eco à Kigali

Sur le même sujet :

FIDA, le canal direct pour booster le secteur agricole en Afrique

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :