Genève : des journalistes africains en formation sur les enjeux du commerce mondial ! | Zoom Eco
Connect with us

a la une

Genève : des journalistes africains en formation sur les enjeux du commerce mondial !

Published

on

Des journalistes africains francophones ont entamé, ce lundi 23 avril 2018 à Genève en Suisse, une formation sur le commerce mondial et le développement durable. Une session assurée par l’Organisation mondiale de commerce (OMC) en collaboration avec la Fondation Friedrich Ebert Shiftung (FES).

D’après Saleh Mwanamilongo, représentant la presse congolaise à ce séminaire, plusieurs thématiques seront développées notamment le E-commerce, le développement économique en Afrique, la réforme des politiques d’investissements en Afrique et les négociations sur l’agriculture.

Le directeur général de l’OMC prononçant son mot de circonstance.

«J’espère que ce dialogue vous aidera à mieux comprendre le système commercial et les travaux de l’OMC. Et j’espère qu’il vous aidera également, de retour chez vous, à informer vos lecteurs sur le travail que nous faisons ici et sur l’impact qu’il a dans vos pays», a déclaré Roberto Azevedo, directeur général de l’OMC dans son mot d’ouverture.

Faisant un aperçu sur les dernières données sur le commerce mondial publiées récemment, Roberto Azevedo a rappelé à ses interlocuteurs qu’en 2017, le commerce a augmenté de 4,7%.

A lui de préciser : «il s’agit là du taux d’expansion le plus rapide que nous ayons enregistré depuis 2011, quand l’économie mondiale sortait de la crise financière. Ces bons résultats sont en grande partie attribuables à des facteurs conjoncturels, comme la accélération de la croissance du PIB réel mondial».

Si, en termes de prévisions, l’OMC estime que le commerce de marchandises augmentera de 4,4% en 2018 et de 4% en 2019, elle alerte également sur des risques majeurs qui subsistent. C’est le cas des tensions observées entre certains partenaires commerciaux qui pourraient facilement compromettre toute reprise du commerce. Et les conséquences seraient lourdes tant pour les acteurs majeurs de l’économie mondiale que les pays pauvres.

En second plan, le journaliste congolais, Saleh M.

« Nous devons donc faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter une nouvelle escalade. J’ai exhorté les membres de l’OMC à prendre toutes les mesures possibles pour éviter de s’engager dans cette voie. […] L’OMC a ici un rôle important à jouer. L’Organisation a été créée comme une instance de dialogue, pour aider les membres à résoudre leurs différends commerciaux d’une manière transparente et prévisible», a indiqué le directeur général Roberto Azevedo.

Par ailleurs, l’OMC salue la signature de l’accord sur la zone de libre-échange continentale africaine tant qu’il encourage la circulation des biens et des services entre les nations de l’Union africaine, plaçant le commerce au cœur de sa stratégie de croissance et de développement.

Elle affirme appuyer cet effort en vue d’une plus grande intégration économique en Afrique. L’objectif étant d’œuvrer ensemble, avec le groupe Afrique, pour renforcer et préserver le système commercial mondial.

Durant cinq jours, ces journalistes africains francophones seront outillés sur les enjeux du renforcement et de la préservation du système commercial mondial afin d’être en mesure de mieux le rapporter à leurs publics respectifs. Les travaux se déroulent au siège de l’Organisation mondiale du commerce à Genève.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :