Connect with us

a la une

RDC : 75 millions USD additionnels pour appuyer la relance du secteur agricole!

Published

on

La Banque mondiale vient d’approuver un financement additionnel de 75 millions USD en faveur du projet Programme d’appui à la réhabilitation et à la relance du secteur agricole (PARRSA) pour une durée de trois ans. Ceci pour la poursuite et l’achèvement de certaines des activités de ce projet. Le lancement officiel a eu lieu ce lundi 7 mai 2018 à Kinshasa.

En effet, ce financement additionnel servira au développement des filières de culture de rente telles que le café et le cacao ; à l’intégration des activités relatives à la nutrition ; au changement climatique et à la résilience au genre et à l’emploi de jeunes sans oublier la stratégie d’entretien des routes de desserte agricole.

D’après le coordonnateur du PARRSA, Alfred Kibangula, «les principales réalisations du PARRSA ne sont plus à démontrer. Grâce à ce projet, on a pu enregistrer une augmentation sensible de rendements agricoles dans les zones d’intervention dont le Nord Ubangi, Sud Ubangi, Mongala et le Pool Malebo à Kinshasa. Les rendements agricoles sont passés de 7 à 20 tonnes par hectare pour le manioc ; et de 0,8 à 1,5 tonnes de semences commerciales des variétés améliorées de maïs, de riz, d’arachide et niebe».

Le PARRSA a également permis la tenue de deux campagnes de vaccination ayant atteint plus de 2,7 millions de volailles et plus de 555 000 petits ruminants, sans oublier l’introduction et la distribution de 1 800 coqs améliorateurs et 500 boucs géniteurs.

Toujours parmi les réalisations, ce projet a financé la remise en état de 2 196 Km de routes de desserte agricole; la construction de 16 entrepôts et 4 marchés ; la construction de 20 entrepôts semenciers et 47 entrepôts villageois. Dans sa phase initiale, le PARRSA, a atteint 105 000 ménages et vise actuellement 155 000 ménages.

Faisant d’une pierre deux coups, les ministres de l’Agriculture et de Finances ont officiellement lancé le Programme intégré de croissance agricole dans les grands lacs (PICAGL). Il est financé à hauteur de 150 millions de dollars par un crédit IDA et 2,7 millions de dollars par un don japonais.

Sa zone d’intervention s’étend sur le corridor Uvira-Fizi-Baraka et Kalemie. Il a été approuvé le 21 juin 2016 et mis en vigueur le 16 mars 2018 pour une durée de 5 ans. Le PICAGL vise essentiellement la productivité agricole et la commercialisation dans les zones d’intervention. Il va également améliorer l’intégration régionale et apporter une réponse immédiate et efficace en cas de situation de crise. Au total, 200 000 ménages sont ciblés par ce projet.

Nadine FULA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement