Connect with us

a la une

RDC : Agro-business, le PEJAB pour l’autonomisation des jeunes !

Published

on

RDC : Agro-business, le PEJAB pour l’autonomisation des jeunes !

Le Projet d’Entreprenariat de Jeunes dans l’Agriculture et l’Agro-business (PEJAB) vise la création de 2 000 entreprises par 6 000 jeunes pouvant générer 10 000 emplois afin de réduire de 10% le taux de chômage dans les zones cibles d’ici 2022. Budget : 57,1 millions USD financés à 97% par la Banque Africaine de Développement (BAD). L’atelier de lancement de ce projet s’est tenu ce vendredi 10 Novembre 2017 à l’Hôtel Béatrice de Kinshasa.  

« Avec le lancement ce jour du PEJAB, une nouvelle aire s’ouvre sur l’agriculture congolaise et la vision exprimée par la Note de Politique Agricole en 2009, à savoir : créer des richesses en milieu rural par une agriculture compétitive reposant sur la promotion de Petites et Moyennes Entreprises agricoles animées par des professionnels. Avec ce projet, notre pays va devoir opérer une transformation structurelle du secteur agricole et du monde rural. Nous allons enfin passer d’une agriculture de substance à une agriculture commerciale », a indiqué le Ministre de l’Agriculture.

Si la hauteur du financement actuel du projet est relativement faible, le Gouvernement congolais qui est conscient s’emploie à mobiliser d’autres bailleurs de fonds pour trouver des ressources additionnelles devant permettre de couvrir progressivement tout le territoire national. Toutefois, précise le Ministre, l’appui de la BAD constitue un bon départ pour lequel il exprime toute la reconnaissance de la République.

D’après le Représentant – Résident de la BAD, M. Sylvain Maliko, le PEJAB a été examiné et approuvé par le Conseil d’Administration de la BAD le 9 Décembre 2016 avec pour objectif principal de faciliter la création d’entreprises par des jeunes diplômés d’entreprises rentables dans les filières agro pastorales.

« Autant cet objectif va contribuer à la réduction du chômage, autant il concourt à augmenter leurs revenus et à faire d’eux des hommes et des femmes d’affaires avisés et prospères, autant ils valorisent les actions de la Banque dans sa mission de promotion du développement pour la réduction de la pauvreté », a-t-il insisté.

En effet, le PEJAB est ce projet innovant qui prévoit la mise en place d’une plate-forme d’appui-conseil en vue de l’accompagnement de jeunes congolais dans la création d’entreprises. Il compte appuyer le diagnostic et la mise à niveau de centres de formation existants en termes d’accueil et de programme pratiques de formation à l’entreprenariat.

A RE(LIRE) : Menace de crise alimentaire, l’alerte de la FAO !

A Monsieur Sylvain Maliko de préciser : « Le PEJAB renforcera également certains volets de capacités d’actions de structures spécialisées  des Ministères chargés de l’Agriculture, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, les Collectivités territoriales, les Institutions financières opérant dans le secteur ainsi que les jeunes bénéficiaires. Enfin, le PEJAB mettra en place un mécanisme de partage de risques permettant de développer des produits financiers adaptés à l’entreprenariat agricole. La dimension genre sera également prise en compte  également car au moins 50% de bénéficiaires seront des femmes ».

Pour rappel, c’est dans le cadre de la matérialisation du Programme National d’Investissement Agricole (PNIA) sur la période 2013-2020 que le Gouvernement a identifié des sous programmes prioritaires parmi lesquelles la promotion de l’Agro-business.

Ce programme a spécifiquement pour but de doter aux jeunes des compétences techniques et managériales afin qu’ils puissent être des gestionnaires avisés des leurs entreprises dans ce secteur et qu’ils participent à la création d’une chaîne de production solide, durable, capable de transformer le milieu rural, de générer des emplois décents et des revenus élever.

Et le PEJAB s’inscrit dans le cadre de l’initiative Enable Youth de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour la promotion et la capacitation des 25 millions des jeunes d’ici 2035. Pour que l’Afrique arrive à se nourrir de son agriculture et à offrir des emplois à des jeunes africains.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement