Connect with us

a la une

RDC: Internews forme des journalistes sur l’utilisation des outils numériques de vérification des faits

Published

on

RDC: Internews forme des journalistes sur l'utilisation des outils numériques de vérification des faits

L’organisation non gouvernementale de droit américain, Internews, a organisé du 10 au 12 septembre 2020 à Kinshasa un atelier de formation des journalistes sur l’utilisation des outils numériques de vérification des faits pour lutter contre la désinformation.

Au total 14 journalistes ont pris part à cette session de formation dont 10 femmes et 4 hommes. Ils ont été sélectionnés au sein des médias à Kinshasa, au Kongo Central, au Kasaï Central, Kasaï Oriental, au Kwango et à l’Equateur.

A travers cette formation pratique, Internews entend promouvoir des médias plus actifs et plus ouverts contribuant à la consolidation d’institutions plus transparentes et efficaces dans leurs réponses aux besoins exprimés par les citoyens de la République démocratique du Congo.

RDC: Internews forme des journalistes sur l'utilisation des outils numériques de vérification des faits

En effet, cette formation s’inscrit dans le cadre du programme Media Sector Development Activity (MSDA). Il consiste, dans ce volet particulier, à aider les journalistes congolais à savoir comment vérifier les faits (Fact checking) pour combattre la désinformation au sein de la communauté.

 

Selon la responsable du programme, Internews qui travaille au développement des médias à travers le monde se focalise à améliorer l’accès et la qualité de l’information locale. C’est pourquoi cette formation a le mérite de permettre aux journalistes d’avoir des capacités requises afin de distinguer une information fausse, manipulée et erronée d’une bonne information vérifiée et revérifiée.

Ces professionnels des médias ont eu l’occasion de maitriser l’usage des outils d’aide à la vérification des faits d’actualités (nouvelles, chiffres, photos, documents, etc.).

‘’Internews vise le professionnalisme des journalistes en vue de les aider à faire face aux exigences de la transition vers le numérique. Une transition quasi obligatoire. Et Internews veut accompagner les professionnels des médias dans cette transition’’, a expliqué Pierre N’Sana, Senior Journalism Advisor Internews RDC.

Avec les outils numériques, les journalistes ont un accès facile à l’information. Malheureusement, ils sont aussi exposés au risque élevé de manipulations.

’Ces outils de vérification constituent les Nouvelles technologies de l’information et de la communication notamment Internet, le smartphone et tout ce qu’il y a comme  intelligence artificielle”, a expliqué le formateur Fiston Mahamba. Selon lui, le journaliste doit être capable de détecter tout contenu qui a été manipulé et informer la population sur base des faits dûment vérifiés. Le journaliste doit aussi arriver à un stade où il devient un enseignant qui éduque sur sa radio, sa télévision ou son article sur les pratiques de fausses nouvelles (Fake news).

Se protéger des intox

En RDC, les réseaux sociaux notamment (Facebook, Twitter ou WhatsApp) sont des lieux où circulent un flux important d’informations : des invitations de justice, communiqués de presse, tribunes, tweets et autres posts relayés par des journalistes mais qui sont souvent fausses.

‘’La démarche utilisée devra permettre au journaliste de savoir comment se protéger des infox et ne pas continuer à utiliser ce contenu trafiqué’’, a noté le formateur Mahamba.

Les 14 professionnels des médias (10 femmes et 4 hommes) ont suivi cette formation au Centre d’études pour l’action sociale (CEPAS).

Ils sont des journalistes expérimentés, rédacteurs en chef, chefs de rubrique, correspondants de la presse en ligne et des radios de proximité partenaires à Internews.

Il est observé que face à l’infox plusieurs médias étrangers recourent à la vérification des faits. Une pratique importante qui permet aux populations de bénéficier d’une information véridique et de ne pas gober des discours mensongers. Et, c’est ce que recherche Internews à travers son programme MSDA (Media sector development Activity), mis en œuvre en faveur de ses médias partenaires grâce principalement au concours financier de l’USAID.

Pour les bénéficiaires de la formation, ce fût une excellente opportunité de renforcement de capacités. ” Cette formation est vraiment bénéfique en tant compte de ma situation personnelle car je ne connaissais pas ce que c’est qu’un Fake news et grâce à cette formation, je suis à mesure de démenteler les infox dans l’exercice de ma profession”, dit en réaction le journaliste Gustave Kaselele, participant venu de Kananga au Kasaï Central.

La professionnalisation rime avec la formation pratique. Transformés en ambassadeurs d’Internews, les journalistes formés ont reçu la mission de partager les connaissances acquises avec tous les autres journalistes de leur rédaction respective.

Patrick BOMBOKA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement