Connect with us

a la une

RDC : Nyamugabo lance les travaux préparatoires de la COP 25 à Santiago au Chili

Published

on

RDC : la RDC se prépare pour la COP 25 à Santiago au Chili, Nyamugabo lance les travaux préparatoires !

C’est parti pour les préparatifs de la COP 25 qui aura lieu au mois de décembre 2019 à Santiago au Chili. Le ministre de l’Environnement et développement durable, Claude Nyamugabo a lancé ce jeudi 24 octobre 2019 à Kinshasa, les travaux préparatoires de cette Conférence des parties sur les changements climatiques.

L’un des objectifs majeur de ces assises est de préparer les experts pour une participation qualitative et les conscientiser sur les enjeux de la COP.

« L’objectif principal poursuivi dans cette Cop 25 qu’est la prise en compte des questions climatiques et le plaidoyer pour le transfert des technologies en vue d’aider la RDC à réaliser ses objectifs environnementaux», a déclaré Claude Nyamugabo.

En effet, l’intérêt de la nation congolaise dont les forêts jouent un rôle important dans la régulation du climat mondial, doit être bien ressorti par ces experts. Revenant sur les engagements pris lors de la COP21 à Paris, Claude Nyamugabo a précisé que la RDC s’est engagée dans cet accord à réduire de 17% ses émissions de gaz à effet de serre. Et que partant de cet engagement, il est tout à fait cohérent que la RDC tire profit de ses efforts dans cette lutte globale.

Ces assises, une occasion aussi pour revenir sur les difficultés que les différentes délégations ont souvent rencontrées. Il s’agit notamment des difficultés d’ordre organisationnelles ; il faut donc  bien coordonner et envoyer les experts qu’il faut. Le Gouvernement devra également penser aux financements en temps opportun.

RDC : la RDC se prépare pour la COP 25 à Santiago au Chili, Nyamugabo lance les travaux préparatoires !

Les prochaines rencontres du Comité préparatoire sont fixées au 1er novembre, le 8 novembre, le 15 et la dernière le 22 novembre.

Quid des enjeux de la COP 25 ?

La Cop 25 devra permettre de :

  • Poursuivre les négociations notamment sur les règles d’évitement de double comptabilité de l’atténuation, la prise en compte de l’atténuation, hors secteur DCN ou encore le principe de réduction globale des émissions ;
  • Assurer un développement équilibré de la réglementation des approches ;
  • Considérer le développement du programme de travail pour les prochaines années et l’identification des questions techniques qui pourront être résolues ultérieurement.

La Cop 25 devra également vider les matières contentieuses :

  • La prise en compte de la diversité des CDN dans le développement d’un règlement harmonisé de transferts ;
  • L’applicabilité des orientations sur l’article 6.2, y compris les ajustements correspondants pour l’utilisation des RATI (résultats d’activités d’atténuation transférées au niveau international), à des fins autres que pour les DCN, aux transferts sous l’article 6.4 et aux transferts hors CDN ;
  • L’attribution d’une part de fonds générés sous l’article 6.2

Enfin, elle devra poursuivre de négociations relatives aux calendriers communs des DCN et à leurs contenus ainsi que la préparation de la soumission par l’ensemble des parties.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement