Connect with us

a la une

RDC : rentrée scolaire 2018, l’exécutif engage le dialogue avec le banc syndical des enseignants

Published

on

Le gouvernement centrale vient d’engager le dialogue avec le banc syndical des enseignants. Les ministres d’Etat à la Fonction publique et au Travail, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel ainsi que les vice-ministres du Budget et des Finances ont entamé de négociations avec les syndicalistes. Objectif : harmoniser les vues par rapport au cahier de charge des enseignants afin de se rassurer de l’effectivité de la rentrée scolaire annoncée ce 3 septembre 2018.

En effet, les syndicats des enseignants de l’EPESP exige un certain nombre de préalables avant de reprendre le chemin des classes.

D’après le contenu de leur cahier de charge, ils réclament notamment la régularisation de la situation administrative des enseignants, la prime complémentaire de 25 000 CDF promis aux enseignants par le gouvernement qui tarde à être payer, la prime des inspecteurs, la révision administrative de la MESP pris en otage et qui devrait revenir aux enseignants, la fin de conflits permanents entre l’EPSP et la Formation Professionnelle, la bancarisation qui n’est pas effective dans toutes les provinces, la mise à la retraite dans le secteur et l’opérationnalisation de la caisse nationale de sécurité sociale.

Les membres du gouvernement ont pris acte de ces préoccupations et se sont engagé à apporter des solutions adaptées. C’est dans ce cadre qu’il est prévu la tenue d’un atelier à Bibwa afin de trouver des réponses concertées à ce cahier de charge.

Pour le ministre d’Etat à la Fonction publique, rien ne pourra se faire sans l’implication des syndicalistes.

Déjà, a – t – il indiqué, en ce qui concerne les arriérés de la prime, ils seront payés en deux tranches de 25 000 CDF. Bien plus, une mission de contrôle sera diligentée, dès la semaine prochaine, pour s’occuper de la situation administrative des agents de l’Etat dont ceux de l’EPSP.

Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : des objets classiques s’achètent timidement sur les marchés de Kinshasa

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :