Connect with us

a la une

RDC : Budget 2018, le Projet approuvé à 5,7 milliards USD !

Published

on

Le Projet du Budget 2018 se chiffre à Dix (10) mille trois cent treize, trois milliards CDF, soit l’équivalent de 5,7 milliards USD (au taux de change moyen de 1 813 CDF).

Il a été approuvé le mardi 14 Novembre 2017 au Conseil des Ministres présidé par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila.

Enfin, le Premier Ministre Bruno Tshibala soutenu par son cabinet a rétropédalé par rapport à ses ambitions de doter la RDC d’un Budget 2018 de 40 milliards USD financé par la création monetaire à la hauteur d’environ 30 milliards USD.

Ainsi donc, se concretise l’hypothèse évoquée par Zoom Eco celle du retropedalage de Bruno Tshibala après avoir été rattrapé par les réalités socio-économiques et financières du pays.

En clair, la demarche illusoire fondée sur des théories non adaptées au contexte actuel de l’économie congolaise a, visiblement, été stoppée nette par les Ministres membres de l’ECOFIRE du Gouvernement.

D’après le compte -rendu du Porte -Parole Lambert Mende, il s’agit d’un Budget équilibré, en recettes et en dépenses de Dix Mille Trois Cent Treize, Trois Milliards de FC. « Ce qui dégage un taux de régression des recettes de 10,5% par rapport à leur niveau pour lexercice 2017 qui se situe à Onze Mille Cinq Cent Vingt Quatre, Cinq Milliards CDF.

Les recettes internes accusent un taux daccroissement de 4,5% par rapport à 2017. Les recettes extérieures accusent quant à elles une régression de 41,5%», a – t – il rapporté. Cette LOFIP 2018 vise l’organisation des élections ; l’arrêt de la dégradation de la situation économique du pays ; l’amélioration des conditions de vie de la population et ; la restauration de la sécurité des personnes et des biens sur lensemble du territoire national.

Au sujet des élections, 912,5 milliards de ressources sont allouées à la centrale électorale sur fonds propres du Gouvernement.

RDC : Projet du Budget 2018 à 40 milliards USD, l’irréalisme de Tshibala !

A Lambert Mende de préciser : « Un important volet de dépenses exceptionnelles de 977,5 milliards CDF composées essentiellement des charges liées aux opérations électorales d’un import de 840,0 milliards CDF en faveur de la CENI au profit de laquelle il importe d’ajouter l’appui logistique de la MONUSCO qui est estimé à 72,5 milliards, soit un total de 912,5 milliards de FC pour les opérations électorales afin de parachever en 2018 de trois scrutins directs en une seule séquence (élections présidentielle, législatives nationales et provinciales) ainsi que des scrutins indirects provinciaux, précédés par la cooptation des chefs coutumiers aux assemblées provinciales, contre une enveloppe de 1.202,9 Milliards de FC pour lannée budgétaire de 2017».

Presenté par le Ministère d’Etat, Ministre du Budget Pierre Kangudia, ce projet de Loi des Finances est basé sur des prévisions sous-tendues par les indicateurs et agrégats macroéconomiques dont l’examen révèlent un taux de croissance du PIB de 4,4% contre un taux actualisé de 3,2% en 2017 ; déflateur du PIB : 6,7% contre 6,7% en 2017 ; un taux dinflation moyen de 30,4% contre 31,1% en 2017 ; un taux dinflation fin période de 28,5% contre un taux actualisé de 40,0% en 2017 ; un taux de change moyen FC/USD 1.813,4 CDF contre un taux actualisé de 1.458,7 CDF en 2017 ; un taux de change fin période FC/USD de 1.934,0 CDF contre 1.701,8 CDF et un PIB nominal de 79 mille 735 milliards de CDF contre un PIB actualisé de 49 mille 040 milliards de CDF en 2017.

Avec cette approbation en Conseil des Ministres, il ne reste plus qu’au Premier Ministre de proceder, en toute célérité, à la transmission de ce Projet de Loi budgétaire à l’Assemblée nationale pour son examen et adoption.

RDC : L’ADR appelle à la mobilisation de fonds nécessaires pour des élections !

Quoi de plus normal que cela intervienne dans les prochaines heures pour son examen et adoption.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :