Connect with us

a la une

RDC : Kinshasa démarre au ralenti ce 19 Décembre 2017 !

Published

on

Sous un ciel encore nuageux, après la pluie qui a arrosé la ville, les activités économiques à Kinshasa ont démarré au ralenti ce mardi 19 Décembre 2017. Si cela est un rythme inhabituel pour un jour ouvrable, c’est par contre habituel aux journées d’appel à de marches et journées villes mortes.

Vue de l’avenue du Commerce à Kinshasa ce matin du 19 Décembre 2017. Ph. @Zoom_eco

Il est 9H30. En plein centre d’affaires de Kinshasa, les commerces ouvrent au compte goutte. Les vendeurs ambulants et ceux qui étalent leurs produits de vente aux abords de l’avenue du Commerce sont absents. Pas de clients dans les rares de magasins qui ont déjà ouvert leurs portes.

En plus du déploiement au sol des policiers dans ces périmètres du grand marché, s’ajoute de jeeps qui font la patrouille. Bref, la circulation est morose d’autant plus que les kinois ont préféré rester cloîtrés chez eux le temps d’observer l’entame de journée.

Dès lors, il est clair que le rythme d’activités pourrait s’accélérer en début d’après – midi. Si et seulement si, il n’y aura pas eu d’incidents majeurs sur le plan sécuritaire. Et ce, au regard du risque de tension entre les manifestants et les forces de l’ordre semble être persistant.

En effet, le Rassemblement de l’Opposition a appelé, pour ce mardi 19 Décembre 2017, à une marche de sommation pour exiger la tenue des élections conformément à l’Accord du 31 Décembre 2016.

D’après la lettre d’information du Secrétaire Général de l’UDPS, Jean Marc Kabund au Gouverneur de la Ville André Kimbuta, cette marche devrait partir de l’Echangeur de Limete à 9h00, en passant par le Boulevard Sendwe pour déboucher au Boulevard Triomphal à 15h00.

De son côté, André Kimbuta à réservé une fin de non recevoir à cette requête. Estimant que leur requête avait déjà été rencontrée par la CENI avec la publication du calendrier électoral fixant les élections le 23 décembre 2018.

L’ordre était ainsi donné aux responsables de la Police d’empêcher toute manifestation politique ce jour.

Pour rappel, le 19 Décembre 2016 expirait le deuxième mandat constitutionnel du Président de la République. Ce jour là, la RDC se réveillait dans l’expectative. Les grandes villes étaient placées sous surveillance policière et militaire.

L’opposition qui a accusé Joseph Kabila de tout faire pour empêcher la tenue des élections afin de se maintenir au pouvoir était en discussions avec les représentants du pouvoir autour de la CENCO ; lesquelles discussions ont donné lieu à la signature de l’Accord de la Saint Sylvestre le 31 Décembre 2016.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :