Connect with us

a la une

RDC : Le Gouvernement sollicite des appuis budgétaires des bailleurs de fonds !

Published

on

RDC : Le Gouvernement sollicite des appuis budgétaires des bailleurs de fonds !

C’est en substance le message que le Premier Ministre, Bruno Tshibala Nzenzhe a transmis à la Communauté internationale dans une Note intitulée « la Situation Réelle en République Démocratique du Congo » et datée du 29 Juin 2017. Entre les lignes, il a sollicité l’accompagnement de partenaires traditionnels de la RDC afin de stabiliser la situation économique « très préoccupante ». Zoom Eco revient sur les aspects économiques de cette Note.

« Au regard de la conjoncture actuelle, il attend spécialement de ceux-ci un appui à la balance des paiements et des appuis budgétaires pour lui permettre de faire face aux difficultés économiques actuelles provoquées par l’effondrement des cours des matières première sur le marché mondial », lit – on dans la Note.

Indicateurs économiques au rouge

Les réserves internationales se sont tellement effritées qu’elles se situent à 3 semaines d’importations. La balance commerciale est déficitaire, c’est-à-dire le pays importe plus les biens plus qu’il n’en exporte. La monnaie se déprécie à petit feu. L’activité économique du pays tourne au ralentie. L’incertitude politique inquiète les investisseurs et opérateurs économiques en dépit des bonnes perspectives économiques du pays. Aussi bien en opportunités d’affaires que dans la reprise de l’activité minière sur les cours des matières premières.

A RE(LIRE) : Kinshasa affamée de dollars américains !

En attendant des appuis budgétaires pour lesquels les Institutions de Bretton Woods posent des conditions de transparence dans la Gouvernance économique et la clarté sur le processus électoral (pour le renouvellement des dirigeants par les urnes), le Premier Ministre, Bruno Tshibala a informé la Communauté internationale des efforts qui sont faits.

« Le Gouvernement travaille actuellement sur l’adoption d’un train de mesure économique prioritaire et urgente en vue de stabiliser et relancer l’économie nationale notamment la lutte contre la corruption, la fraude et l’évasion fiscale et douanière l’élargissement de l’assiette fiscale, l’amélioration du climat des affaires, le financement de l’agriculture, etc. Elles  sont  sur le point d’être rendues opérationnelles».

Cependant, rapporte une source proche des diplomates, le contexte politique ne rassure pas du tout la Communauté internationale pour pouvoir accéder à la demande de la RDC. A cette allure, commente-t-elle, le pays risque de subir une asphyxie financière.

Social et Elections

Bruno Tshibala est de ceux qui sont d’avis que la pauvreté doit être supprimée de la vie quotidienne des congolais. C’est pourquoi, a-t-il indiqué « le Gouvernement s’efforce de stabiliser et de relancer l’économie congolaise à court terme pour faire face à la dégradation continue des conditions de vie de la population ». Comme pour dire que l’amélioration des conditions de vie de la population reste tributaire de la création de richesses dans le pays.

En ce qui concerne l’organisation de l’élection, le Premier Ministre a rappelé à la Communauté internationale le rôle de son Gouvernement qui consiste à « mobiliser les ressources financières internes et externes » pour financer le budget élection. « Mais il n’hésitera pas à faire appel au soutien de la communauté internationale au cas où les ressources internes ne suffiraient pas pour financer les élections », a – t – il précisé.

A RE(LIRE) : 10% du Budget 2017 prévus pour les élections !

Bruno Tshibala a également rassuré que la RDC se trouve dans la phase de parachèvement de l’Accord du 31 décembre 2016, à la faveur duquel il a été nommé Premier Ministre. Après la mise en place du Gouvernement d’Union nationale, soutient-il, il reste celle du CNSA qui est en cours de réalisation.

« Cet accord [31 Décembre 2016] a tracé la seule voie à suivre pour instaurer la paix, la sécurité, la démocratie et promouvoir le développement en RDC.  Le cap est mis sur l’organisation des élections », a conclu Bruno Tshibala dans cette Note signée par son Directeur de Cabinet Michel Nsomue Nsomue.

Zoom Eco

Téléchargez les pages de la Note:

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :