RDC : lutte contre la fraude, deux postes frontaliers installés à Lukala et Kasangulu
Connect with us

a la une

RDC : lutte contre la fraude, deux postes frontaliers installés à Lukala et Kasangulu

Published

on

Le gouvernement a décidé de d’installer deux postes frontaliers sur la nationale numéro 1 à la hauteur de Lukala et Kasangulu. Cette décision fait partie des mesures prises pour combattre la persistance de la fraude au niveau des frontières au détriment des mesures prises il y a quelques mois par l’Exécutif national.

En effet, le ministre d’État à l’Economie nationale, Joseph Kapika a échangé, ce lundi 30 juillet 2018, avec les opérateurs économiques et les services de l’État opérant dans les frontières. Ils ont planché sur  la recrudescence de la fraude aux postes frontaliers de Boma, Kasangulu et de Lukala dans la province du Kongo central.

En plus de la mesure portant installation de deux postes frontaliers à Lukala et Kasangulu, une mission de contrôle sera diligentée auprès des vendeurs des ciments, sucres, bières, barres de fer et farine de froment. Il leur sera demandé de brandir tous les documents d’importation en leur possession afin de s’assurer qu’ils sont en règles.

De cette manière, a estimé Joseph Kapika, seuls les opérateurs économiques en ordre pourront travailler dans le calme et la tranquillité. Toutes ces mesures sont prises suite aux constats malheureux faits par le ministre de l’économie. En effet, soutient – il, cette fraude est plus observée entre 18 heures, heure de fermeture de bureaux et 7 heures, heure d’ouverture de bureaux.

A ces heures-là, les hommes en uniforme facilitent l’entrée frauduleuse de certaines marchandises telles que le sucre, les barres de fer, la bière, farine. Ces marchandises entrent en petites quantités et sont reconstituées une fois sur le sol congolais pour ne pas payer les frais se douanes.

Autre constat, le problème du poste de Boma. Ici, a indiqué Joseph Kapika, Madame la Maire de Boma est réfractaire à l’installation de services de l’ordre opérationnel. A ce sujet, il insiste qu’il faut absolument qu’elle adhère à cette vision du gouvernement.

Autre constat, la problématique de dérogation accordé par le gouvernement à certains opérateurs économiques. Ces derniers en ont profité pour importer en désordre. Désormais, toutes les dérogations sont émises par le ministre du commerce extérieur après avoir consulté celui de l’économie et de l’Industrie. Conséquence, il y a eu coulage de recettes.

Enfin, le ministre de l’Economie nationale met en garde tous les  opérateurs économiques réfractaires à toutes ces mesures. Il promet de résoudre le problème des infrastructures notamment la construction de dépôts qui ne pourra avoir lieu que lorsque le gouvernement  sera en possession de ses moyens financiers.

Nadine FULA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :