Connect with us

a la une

RDC : PICAGL, programme régional pour le développement du Corridor Bukavu-Uvira-Kalemie et Burundi !

Published

on

Le programme intégré de croissance agricole dans les grands lacs (PICAGL) à été lancé officiellement le lundi 7 mai 2018 à Kinshasa. La fiche technique de ce programme, ses différentes composantes et les résultats attendus dans les zones où ce programme va intervenir intéresse l’opinion congolaise. Zoom Eco tente d’apporter des précisions sur ces différents aspects.

PICAGL est projet régional qui concerne la République Démocratique du Congo et le Burundi. Il bénéficie de l’appui de la Banque mondiale (BM).

« L’objectif de ce projet est d’augmenter la productivité et la compétitivité de chaînes de valeur agricoles sélectionnées au profit de communautés locales dans la zone du projet au Burundi et en RDC et de renforcer une intégration économique régionale entre les deux pays”, avait souligné le secrétaire général à l’agriculture lors du jour de lancement.

Un programme, quatre composantes

Le PICAGL compte quatre principales composantes. La première entend miser sur la structuration des filières ciblées et l’appui à la production. La deuxième va s’occuper du renforcement de la cohésion sociale et le développement territorial qui inclura des interventions complémentaires dans d’autres chaines de valeur relatives à la production animale dont les petits ruminants et volailles.

L’objectif étant de générer des revenus pour les plus marginalisés et exploiter les synergies avec les productions végétales pour ainsi diversifier les apports nutritifs”,

La troisième composante oriente son action sur la promotion de l’intégration régionale. Enfin, la quatrième se basera sur le renforcement des capacités des services d’appui tant au niveau provincial que national.

De l’ambition aux résultats attendus

En tant qu’un projet régional, PICAGL est mis en oeuvre dans le but notamment d’accroître la production agricole, promouvoir la transformation des produits et l’accès aux marchés à travers une approche de promotion de chaînes de valeur à caractère commercial.

La structuration des filières ciblées et l’appui à la production ; le développement des services et des industries de transformation ; l’amélioration de l’accès aux marchés et l’appui à la commercialisation des productions ; la promotion de l’intégration régionale à travers des projets transfrontalières, sont également des résultats attendus de ce programme ambitieux.

Nadine FULA | Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : agriculture et pêche, les deux atouts de la relance économique du Tanganyika !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :