Connect with us

a la une

RDC : Richard Muyej invité de Forbes USA pour présenter la ville du Cobalt !

Published

on

Le gouverneur de la province de Lualaba, Richard Muyej Mangez Mans est invité à présenter la ville du Cobalt, Kolwezi, à un forum international FORBES qui se tiendra le 27 septembre 2018 à New-York aux États-Unis d’Amérique.

En effet, l’édition 2018 de Forbes USA Best of Africa prévoit de donner sa tribune à plusieurs sommités mondiales des finances, du business, et des “game changer” dont Richard Muyej. Il aura l’occasion de parler du potentiel cobaltifère et des opportunités d’exploitation minière qu’offre le Lualaba, l’une des plus riches provinces minières de la RDC.

« Notre pays sera à l’honneur des meilleurs d’Afrique. Déjà avec notre Cobalt, nous influençons le monde. L’industrie automobile mondiale compte beaucoup sur nos matières premières. Le gouverneur Muyej sera parmi les principaux orateurs pour parler de la vision et des perspectives du Cobalt congolais», nous a révélé Deo Kasongo, un fidèle des rendez-vous annuels chez Forbes aux États Unis.

Le Lualaba a connu, suite aux réformes mises en oeuvre principalement dans le secteur minier durant son mandat, des avancées significatives selon la vision du chef de l’État, Joseph Kabila.

Bien plus, la RDC bénéficiera également de 20 pages dans l’édition spéciale «Billionnaire issue» de Forbes USA qui paraîtra en octobre 2018.

A RE(LIRE) : Katanga mining quadruple sa production du cobalt au deuxième trimestre 2018

En rappel, l’exploitation du Cobalt congolais est à la fois industrielle et artisanale. Si les sociétés minières fournissent plus de 80% sur le marché du métal bleu en RDC, les artisanaux, encadrés par l’État, le font à moins de 20%. La province du Lualaba s’emploie à structurer des milliers de personnes qui se livrent à l’artisanat minier.

Le site de Kasulo, par exemple, encadre plus de 14 000 creuseurs non seulement pour résorber le problème de chômage mais aussi assurer la traçabilité documentée des minerais. Malgré le fait que le cobalt de la Rd Congo soit déjà tracé et ne soit pas non plus un minerai de conflits, ce minerais fait l’objet d’une campagne de dénigrement à travers des médias internationaux. D’où le sens de la Campagne «Touche pas à mon Cobalt pour le salir et l’indexer».

Dès lors, Forbes USA s’avère être une tribune internationale appropriée pour renforcer ce plaidoyer et attirer le plus d’investisseurs dans l’exploitation et la commercialisation des produits miniers congolais.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Sur le même sujet :

Richard Muyej : “le Lualaba a les atouts recherchés par les miniers pour l’import-export !

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :