Connect with us

a la une

RDC : Stabilisation de l’économie, les trois outils de Kabila !

Published

on

La promotion du secteur privé productif pour le « Made in Congo », la lutte contre le coulage des recettes publiques et l’adoption par le Parlement des Lois sur la fiscalité, le Partenariat Public Privé ainsi que la finalisation de la révision du Code minier. Ce sont là, les trois outils « solides » que le Chef de l’Etat entend utiliser pour, dit-il, stabiliser, de manière pérenne et structurelle, la situation économique en cours, avant d’inverser définitivement la tendance préoccupante actuelle.

Promotion de l’industrie

En plus des investissements publics légitimes, Joseph Kabila indique que l’option a été définitivement levée afin de promouvoir le soutien au secteur privé productif à travers, particulièrement, l’appui direct aux petites et moyennes industries et aux petites et moyennes entreprises, spécialement celles engagées dans l’agro-industrie et inscrivant leurs activités dans le cadre des chaînes des valeurs.

« Il nous faut, en effet, produire ce que nous consommons et, comme J’ai eu déjà à le dire, conférer de la valeur ajoutée à nos produits destinés, non seulement à la consommation domestique, mais aussi à l’exportation, en vue de les rendre plus compétitifs. Notre pays ne saurait plus indéfiniment être ce grand marché offrant l’opportunité d’affaires et d’emplois aux peuples des pays tiers, au détriment de sa propre population et de son économie », a – t – il soutenu.

Lutte contre le coulage de recettes

Cette mesure se trouve déjà parmi les six prises au terme de la Réunion Interinstitutionnelle du …. Il est question de soutenir et de poursuivre les efforts de mobilisation des ressources internes.

Pour Joseph Kabila, cela passe par « la lutte sans concession contre la fraude douanière et fiscale ainsi que la contrebande, grâce aux réformes fiscales nécessaires et grâce à l’implantation très prochaine, au sein des régies financières, des systèmes de gestion informatisées des contribuables, fournis par une expertise appropriée ».

Pour renforcer l’exécution de cette mesure, l’instauration de la sanction et la distribution d’une justice indépendante et juste pour tous sont nécessaires, pensent des analystes. Et le Chef de l’Etat devrait donner de signaux pour combattre toute impunité susceptible de réduire l’efficacité de cette mesure.

Arsenal juridique à renforcer

A ce sujet précis, le Chef de l’Etat s’est plus adressé au Parlement et à son futur Gouvernement.

Joseph Kabila a insisté sur l’impérieuse nécessité pour les deux parties concernées de « prendre des dispositions utiles en vue de l’adoption, dans les plus brefs délais, et pendant la session en cours, d’une nouvelle Loi sur la fiscalité, de celle sur le Partenariat Public Privé, sans omettre la finalisation de la Loi portant révision de certaines dispositions du Code minier, en sursis depuis plusieurs mois devant les deux Chambres ».

Il reste tout de même convaincu que l’amélioration de la situation sociale de la population en dépend.

« Aujourd’hui, nous avons pris la mesure du défi. Il nous faut agir sans plus attendre », a – t – il préconisé.

Zoom Eco

A RE(LIRE) : RDC : Discours sur l’Etat de la Nation [Document intégral]

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :