Connect with us

a la une

Kinshasa : Franc congolais, pourquoi les petites coupures sont rares ?

Published

on

Kinshasa : Franc congolais, pourquoi les petites coupures sont rares ?

Si la plupart de billets de 50, 100 et 200 francs congolais (CDF) ne sont plus en bon état, leur rareté pourrait s’expliquer par le fait que les banques commerciales payent les fonctionnaires via les distributeurs, où il n’y a que de grosses coupures. Alors que l’émission de grosses et petites coupures se fait de manière équitable. C’est ce que pense le Directeur Général de la Banque Centrale du Congo (BCC) chargé des Opérations, Jean Louis Kayembe. Il l’a dit lors d’une récente intervention à Radio Okapi.

« Nous veillons à la quantité de petites coupures à mettre en circulation, celle également de grosses coupures à mettre en circulation de sorte que nous puissions obtenir une distribution normale, équitable », a pourtant assuré Jean Louis Kayembe.

Il a rassuré que ce problème de rareté de petites coupures sera examiné au niveau de la Banque Centrale. Il sera question d’évaluer combien la BCC a mis à la disposition des banques commerciales, en termes de petites coupures de 50,100, et 500 francs, et combien les banques ont utilisé à leurs guichets.

Et d’expliquer : «Très souvent, il arrive pour plusieurs raisons que les banques n’utilisent pas les petites coupures, notamment le problème de manutention :   les petites coupures  entraînent beaucoup de coups d’entretien, de comptage et de stockage etc. On a assisté par le passé, il y avait des moments où les banques ne les utilisaient pas suffisamment et cela a posé des problèmes».

En attendant, les petites coupures de Franc Congolais se font de plus en plus rares dans la ville de Kinshasa.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :