Connect with us

a la une

RDC : baisse du taux directeur de la BCC à 14%, deux effets attendus !

Published

on

La Banque centrale du Congo (BCC) a décidé d’abaisser son taux directeur de 20% à 14%. Dans la pratique, cette mesure aura pour effets directs : la baisse des taux d’intérêts appliqué par les banques commerciales et l’incitation au recours de crédits bancaires pour notamment les investissements. Objectif : booster la croissance.

En baissant le taux directeur, l’institution monétaire tente de relancer l’économie après une période de morosité qui dure depuis plus de deux ans. Elle profite donc de la bonne tenue de la conjoncture aussi bien au niveau international que national, des perspectives macroéconomiques favorables et de l’absence des risques imminents.

«Quand on baisse le taux directeur, le loyer de l’argent baisse et le crédit devient plus accessible aux agents économiques. Et cela a pour effet de relancer l’investissement et de booster la croissance. Cela passe par l’augmentation de la production, avec comme corollaire la création d’emplois et la consommation», a commenté à Zoom Eco, le Consultant en banque et assurances, Patrice Buabua.

Les banques commerciales, elles aussi, pourront se réfinancer au taux de 14% auprès de la BCC. Cela signifie, logiquement, qu’elles sont censées répercuter cette baisse, et diminuer les taux facturés à leurs propres clients qui s’endettent afin d’inciter la demande de crédits, mieux l’endettement.

Dans l’hypothèse où tout se passait bien, et que la BCC arrivait à baisser davantage le taux à 7% comme c’était le cas il y a une année, nombreux sont ces analystes qui estiment que des entreprises recourront davantage au crédit pour investir, et des particuliers pour consommer.

Dès lors, cette thérapie de choc viserait, entre autres, à favoriser l’acquisition (en termes d’investissements) et de biens de consommation pour relancer l’économie. Quoi de plus normal que la Banque centrale du Congo veille à la bonne exécution de cette mesure afin de permettre aux entreprises, opérateurs économiques et épargnants de profiter de ce meilleur moment de s’endetter.

Pour rappel, le taux directeur est un des outils de la politique monétaire qu’utilise une banque centrale pour lui permettre de réguler l’activité économique. Cette baisse de 20% à 14% décidée par la Banque centrale du Congo ramène le taux à niveau de Juin 2017. En deux ans, le taux directeur augmenter à trois reprises au départ de 2% pour atteindre 20%. C’est fût une période de fortes turbulences de la crise économique que traverse la RDC.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

 

A RE(LIRE) :

RDC : fondamentaux de l’économie, les sept chiffres de février 2018

RDC : Le taux directeur de la banque centrale passe de 2 à 7%

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :