Connect with us

a la une

RDC : CENI réceptionne les 8 premières Machines à Voter !

Published

on

[ANALYSE] – La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) vient de réceptionner ce mardi 9 Janvier 2018 les premières 8 Machines à Voter. S’il faut s’en tenir aux coûts de revient d’un engin selon le budget prévisionnel officiel, c’est déjà une facture de 12 000 USD qui vient d’être payée pour cette acquisition aux frais de l’État. Objectif : lancer la campagne nationale de sensibilisation à l’utilisation de la Machine à Voter. Pour atteindre les centaines qu’il faut pour cette action de proximité, la commande devrait obéir aux normes de passation des marchés publics en vigueur en RDC.

Bien qu’elles arrivent avec un jour de retard par rapport à l’annonce de Corneille Nangaa aux patrons de presse, ces kits font partie des prototypes devant permettre à la centrale électorale d’apprendre aux électeurs leur utilisation.

Le Rapporteur de la CENI tirant la 8ème Machine à Voter ce mardi à l’aéroport de Ndjili. Ph. Tiers

D’après Jean Pierre Kalamba, le chemin des élections est irréversible. D’où son invitation à toute la population congolaise à se préparer aux élections dans les mois à venir.

A lui de préciser qu’à travers cette campagne de proximité, l’objectif poursuivi est d’atteindre tous les coins et recoins de la RDC avec cette machine à voter.

Cependant, une chose est d’exprimer le besoin d’avoir des Machines à Voter devant servir de didactiques, une autre est celle de veiller aux règles de la commande publique.

Pour le restant des Machines à Voter (240 puis près d’un millier à envoyer à travers le pays) dont à fait allusion le Président de la CENI lors de la récente rencontre avec la presse, tout devrait se faire dans le strict respect de la loi sur les marchés publics en vigueur en RDC. Car, d’après notre déduction, à 1 500 USD la pièce, s’il faut en acquérir 240, la CENI devra débourser environs 360 000 USD.

A ce sujet, Corneille Nangaa avait répondu à la préoccupation de Zoom Eco en rassurant qu’il va soumettre l’opération à la procédure requise. Cependant, avait-il insinué, la Machine à Voter est assimilable à un produit d’intérêt stratégique dont le marché public est, selon l’article 44 de Loi en vigueur, revêtu du caractère «spécial».

En effet, suivant cette procédure, le Décrété du Premier Ministre délibéré en Conseil des Ministres est un préalable à toute commande par la CENI des Machines à Voter, fussent-elles, «didactiques».

Cela reste un passage obligé afin de mettre de rassurer le peuple congolais de la transparence et du respect des textes légaux en matière de marchés publics. Bien que pour la CENI, la Machine à Voter offre plusieurs avantages notamment la réduction du temps de vote et de la période d’attente de l’annonce des résultats, la réduction de la fraude électorale sinon sa suppression, la réduction du coût global des élections sans oublier que le comptage des voix est à la fois manuel et électronique.

La CENI déclare 2018 «année Electorale» !

A tout prendre, il y a lieu de constater que la CENI fait de la Machine à Voter une condition sine qua non pour gagner le pari de la tenue des scrutins le 23 Décembre prochain. Encore faudrait-il que les moyens financiers suivent.

Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : «Machine à Voter» au centre d’intérêts commerciaux !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :