Connect with us

a la une

RDC : Exécution du Budget 2017, le taux indique 37% à fin Novembre !

Published

on

RDC : Exécution du Budget 2017, le taux indique 37% à fin Novembre !

[EXCLUSIF] – De Janvier à Novembre 2017, les recettes publiques réalisées ont été évaluées à 4 079,1 milliards CDF (37%) alors que les dépenses publiques se sont situées à 3 886,2 milliards CDF (35%). Ces opérations ont été effectuées sur bases des prévisions des recettes et des dépenses équilibrées à 11 000 milliards de CDF (100%) prévues dans la Loi des Finances rectificative 2017.  

Cette analyse de Zoom Eco se fonde sur des chiffres publié dans le Bulletin des Statistiques de la Banque Centrale du Congo de Novembre 2017.  

En attendant les résultats de Décembre 2017, l’on peut constater que les assignations en termes des recettes courantes (6 695,5 milliards CDF) ont franchi les 60% (avec les réalisations de 4 079,1 milliards CDF) alors qu’en termes des recettes globales (11 milliards CDF), elles avoisinent les 37% (avec les réalisations de 4 079,1 milliards CDF).

En ce qui concerne les dépenses, sur les assignations de 11 000 milliards CDF, à fin Novembre 2017, les charges publiques ont été couvertes à 3 886,2 milliards CDF, soit un taux de réalisation de 35%.

A lire ces statistiques, il s’observe que le Gouvernement Tshibala a alimenté les dépenses en fonction du niveau de mobilisation des recettes de l’Etat. Mais il n’aura pas réussi à mobiliser plus de 60% des revenus qu’il a lui – même prévus dans le Budget. Pour certains observateurs, il est évident que l’instabilité politique due à la non tenue des élections avec son impact sur l’activité économique dans le pays serait parmi les raisons à évoquer par le Premier Ministre Bruno Tshibala pour justifier cet échec.

Au courant de l’année 2017, ces recettes de l’Etat ont, en moyenne, tourné autour de 330 milliards CDF. Exceptés les mois de Janvier où elles ont été à 290 milliards CDF, de Juillet 461 milliards CDF et de Novembre 590 milliards CDF (voir Tableau II.2 bis).

Les dépenses publiques effectuées sur la même période vont de 286 milliards CDF en Janvier à 567 milliards en Novembre 2017 (voir Tableau II.3 bis).

Quant à la ventilation des dépenses publiques, le mêmes statistiques officielles indiquent que les Rémunérations viennent en première position avec un cumul de 1 909,6 CDF à fin Novembre 2017. Elles sont suivies de Frais de Fonctionnement qui affichent un cumul de 828 milliards CDF. Le cumul des Dépenses urgentes s’est situé à 535,1 milliards CDF. Alors que la Dette publique et les intérêts ont été payés à la hauteur de 204,7 milliards USD.

En effet, les Rémunérations de l’ensemble du personnel de l’Etat demeurent la plus grande charge des dépenses publiques. Rien que pour le mois de Novembre 2017, elles ont pesées près de 260 milliards CDF sur la totalité des dépenses publiques chiffrées à 567 milliards CDF, soit plus de 50% des charges mensuelles (voir Graphique II.6).

A la lumière de tous ces chiffres, nombreux sont ces analystes qui émettent de réserves quant à l’exécution par le Gouvernement du Budget 2017 à plus de 50% de ses prévisions. Et ce, même dans l’hypothèse où les chiffres de Décembre 2017 seraient intégrés dans ces statistiques de la Banque Centrale du Congo.

Pour rappel, les prévisions du Budget de l’exercice 2017 étaient équilibrées, en recettes et en dépenses, à hauteur de 11 301,7 milliards de CDF.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :